Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne : « Aux signatures, citoyens !  » | Contre-Regard.com

contre-regard

 
 

Hier, dans l’édition narbonnaise du Midi Libre, c’était J.P Juan qui se « fendait » d’un édito : « Les bons comptes » pour contester le nombre de signataires d’une pétition (sur Internet et « papier ») lancée par l’association « Touche pas à mon Parc ». Pétitionnaires, dont je suis, qui ne veulent pas que soit réalisée sur l’emprise du Parc des Sports et de l’Amitié – et ailleurs pour ce qui me concerne – la salle multimodale à 20 millions d’euros (plus 2 millions de frais de fonctionnement par an), projetée par Didier Mouly et son équipe municipale. Des comptes partiels et un commentaire partial ! Car n’en déplaise à monsieur Juan et à sa « source » – « un œil averti de la politique locale », tient-il à préciser, mais à l’évidence myope ou en verre ! –, en ligne et sur papier, ce sont bien 2157 personnes, et non 800, qui soutiennent ce mouvement de protestation. Une information pourtant disponible auprès de la présidente de cette association, mais visiblement, si je puis dire, écartée dédaigneusement par « l’œil averti » et sa plume de circonstance, complaisante à souhait. Je n’aurais rien écrit de ce genre si, ce matin, à la lecture de l’Indépendant, toujours sur ce même sujet, je n’étais « tombé » sur cette entame d’article, elle, d’une condescendance proprement inouïe : «  Apprendre à dire non ! C’est l’une des étapes fondamentales du développement de l’enfant et un passage obligé de l’épanouissement personnel selon les spécialistes du comportement. » Ainsi, pour l’oeil de lynx lacanien qui signe cet article, je serais, nous serions 2000 (et plus)  victimes d’un complexe d’Oedipe mal résolu dont Didier Mouly serait la figure « symbolique » du père, que nous voudrions « tuer » !  Je sais, j’exagère ! et résiste donc à l’envie de qualifier ce propos et ses sous-entendus – seraient-ils inconscients ! – d’éplucheur d’écrevisses… Aux signatures, citoyens !

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Joel Raimondi

    |

    Ach la dicdacture des chiffres et des sondages …qui éloignent les citoyens de leurs élites …décidant à leur place mais avec leur argent ce qui est bon pour eux …Sauf que le niveau général d’éducation a monté (merci UNESCO) et les moyens de communication aidant, de plus en plus de personnes deviennent des experts d’usage et s’interrogent légitimement sur les dépenses publiques : utilité ? efficacité ? Efficience ? Cet écart grandissant se traduit dans les urnes …avec de sacrées surprises …AU fait quelle urgence y a t il a lancer la construction de cette gigantesque salle en lieu et place du Parc ? Une concertation publique ne pourrait elle pas être lancée ? via le Débat public par ex ? des initiatives de coopération avec les villes voisines ne pourraient elles pas être initiées ? (abonnements préférentiels, transports en commun etc) plutôt qu’à guerroyer ville -agglo ….attristant, affligeant,

    Reply

  • Jakin Guran-Izan

    Jakin Guran-Izan

    |

    Quand on lance un programme à 20 millions d’euros je suppose et je suis même sûr qu’il y a une étude de fréquentation qui prouve que ça va marcher. Si on demandait à voir ses conclusions ? Après tout si l’équipement s’annonce comme un vrai succès public, le jeu en vaut peut être la chandelle.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ben oui ! Ou plutôt, ben non ! Pas d’études de marché ni de fréquentation… Quant au coût de cet équipement 20 millions en investissement et 2 millions en fonctionnement, sans compter les aménagements annexes, et son financement voir , notamment, mes billets antérieurs sur le sujet et les commentaires du tout récent rapport de la Chambre Régionale des Comptes…

      Reply

      • POLGE

        |

        Vu le coût de l’équipement , il serait effectivement interessant , voire indispensable de bien connaitre le dossier programmatique de cette salle , et en particulier les études de marchés, des études prévisionnelles de fréquentation ……….. La pertinence d’un tel équipement au centre logistique de l’Occitanie est peut-être réelle. On s’aperçoit que beaucoup de réunions de notre nouvelle région ont lieu à Narbonne , à mi-chemin de Montpellier et de Toulouse. Personnellement je trouve que se prononcer pour ou contre au stade ou l’on en est de la connaissance du dossier est prématurée. En tous cas pour moi aujourd’hui…. Mais je suis attentivement cette polémique .

        Reply

        • Michel Santo

          Michel Santo

          |

          Voir ma réponse à Jakin… J’ajoute que penser qu’une salle de ce « calibre » pourrait concurrencer Toulouse ou Montpellier ( son Zénith, par exemple…) sur le marché des colloques ou des spectacles à haut potentiel, qui disposent d’un bassin de clientèle dix fois plus important, relève plus de l’incantation que d’une analyse sérieuse de ce marché…

          Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Plan "Action Coeur de Ville " : À Narbonne, Malquier est prêt !"         Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]
Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]