Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! municipales 2014 : de la rigueur et des priorités pour mieux agir …

Narbonne ! municipales 2014 : de la rigueur et des priorités pour mieux agir ...

Nous vivons vraiment dans un monde extraordinaire ! La France est confrontée à une crise de la dépense publique sans précédent, son gouvernement à la recherche d'économies de structure dans tous les secteurs de l'administration publique – 50 milliards en 3 ans rien que pour financer " le pacte de responsablité " – et tout se passe comme si les candidats déclarés à la gestion de nos collectivités locales  – du moins ceux qui , à ce jour, ont présenté leurs programmes –  ignoraient cette contrainte. Une contrainte – la diminution tendancielle des dépenses publiques – , qui va peser lourd sur plusieurs mandats , et qui devrait conduire nos futurs élus à faire oeuvre de pédagogie en insistant sur ce contexte financier difficile pour ensuite expliquer ce que seront leurs priorités et leurs choix … À Narbonne, par exemple, la conséquence de cette politique gouvernementale – nécessaire cependant – sera la diminution de la Dotation Globable de Fonctionnement allouée par l'Etat à la ville de Narbonne pour un montant d'environ 500 000 euros . Une moins value impossible à compenser par une augmentation de la fiscalité ou de la dette – comme au niveau national la future équipe municipale narbonnaise ne le peut pas , ce serait d'une irresponsabilité folle. Tout aussi irresponsable serait aussi de faire croire que l'on peut sensiblement diminuer de 0,5 point par exemple – et en valeur absolue –  les impôts – ce qui représenterait 126 000 euros , qui s'ajouteraient aux 500 000 euros en moins de l'Etat ! – et proposer en même temps une augmentation des dépenses de fonctionnement par l'augmentation du nombre des policiers municipaux et la gestion d'une salle polyvalente multisports, notamment, comme cela est explicitement exposé dans le programme d'un des candidat de l'opposition actuelle au maire sortant . Non ! soyons sérieux, l'objectif, en la matière, ne peut donc qu'être la stabilisation des prélèvements fiscaux et de l'endettement. Ce qui oblige évidemment à faire des économies dans les dépenses de fonctionnement : pour compenser le désengagement de l'Etat, il faudrait diminuer, à fiscalité constante, les charges courantes et de personnel de près de 20% ! ce qui ne peut s'envisager que sur la longue durée , pour les charges de personnel surtout , et des choix rigoureux dans les dépenses d'investissement : la priorité des priorités devrait être en effet la réalisation d'aménagements structurants pour la ville, à savoir des réalisations qui contribuent à la valorisation patrimoniale de  Narbonne et bénéficient à tous ses usagers et habitants. Clairement donc des investissements ciblés sur le centre ville et sur deux grands chantiers, comme je l'ai déjà exposé dans deux billets précédents : la requalification du quartier de Bourg d'une part, et l'aménagement, sur l'axe Médiathèque-Théâtre, du dernier tronçon – quai Vallières et Victor Hugo, pour en faire , réunis avec les Barques rénovées, l'un  des plus beau centre ville de la région, d'autre part – Voir les liens ci-dessous pour plus de détails. C'était ma contribution dominicale, en cette soirée, au débat électoral en cours ! Car ce matin, contrairement à mes habitudes, je ne me suis pas rendu aux Halles ! Suis parti déjeuner à Puerto de la Selva. Calamars à la plancha, terrasse et soleil ! Et comme à chaque fois, ce plaisir et ce triste constat : on ne trouve pas l'équivalent sur notre côte audoise. Je veux dire cette simplicité, cette élégance et ce respect du client réunis…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Antoine

    |

    Désolé, mais c’est quoi cette photo ratée ? Couleur improbable, flou généralisé et premier plan indéfini … à l’image de vos … « grands projets » de … « plus beau centre ville de la région » ? Toujours cette manie locale des « superlatifs » et des « nous sommes meilleurs que les autres » (ce qui reste à prouver) !

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    " Grands projets " fait partie du jargon ( je vous l’accorde ) administratif classique , notamment dans les politiques urbaine d’aménagement. Et je persiste et signe pour ce qui pourrait être, si l’aménagement que je propose était repris par un candidat " un des plus beaux etc… " ( mon petit doigt me dit qu’il pourrait bien l’être … ). Quant à la photo ! À l’image de cette campagne, pour l’heure, vous ne l’avez pas compris ? : indécise , flou et aux couleurs improbables ( un parti apolitique de droite arborant des écharpes rouges , un autre de gauche des tee shirts blancs … ) On a du mal en effet à fixer les plans …

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Et commentez donc plutôt le fond de mon billet, non ? Argument contre argument…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Plan "Action Coeur de Ville " : À Narbonne, Malquier est prêt !"         Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]
Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]