Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne! municipales 2014 : du beau, du moche et des Barques !

large

Le débat esthétique vient d’entrer dans la campagne des municipales. À deux jours seulement de la fin de la partie . Les nouvelles Barques seraient donc «moches», entend-t-on ! Eh bien moi je les trouve élégantes et racées. Cette rénovation, la précédente municipalité la souhaitait, l’actuelle l’aura réalisée. Pareil pour la piétonnisation et la modernisation de son mobilier urbain. Et alors ? Cela, à l’évidence, était une nécessité. Le travail a été fait, reste à le poursuivre. Point ! C’est la seule question sur laquelle on doit s’interroger. Au fond, il suffit de s’y promener, comme tous les jours je le fais, pour constater qu’elles font consensus auprès des narbonnais. Des narbonnais qui d’ailleurs se sont appropriés très vite cet espace, de sorte que le temps des polémiques politiques n’est plus vraiment d’actualité – sur ce sujet évidemment ! L’esprit d’un lieu, en effet, dépend de son usage, qu’on cesse donc d’inutilement le dégrader par des propos déplacés …

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • MARTINEZ

    |

    Cher Monsieur SANTO que n’ai-je votre talent pour vous répondre et peut-être infléchir vos certitudes lorsque vous affirmez ,à propos des Barques , « pourconstater qu’elles font consensus auprès des narbonnais ». Mais Mr SANTO de quels Narbonnais parlez-vous ? Je vous trouve là bien prétentieux et j’en suis étonné car voyez-vous dans mon entourage majoritairement les avis diffèrent du votre et trouvent que les BAARQUES sont moches. Il est vrai que je suis Narbonnais et que j’apprécie peu comme mes amis le style Berlin Est durant la guerre froide. Le noir sied à Électre et le gris sied aux Narbonnais selon vous ? Tout est gris le revêtement, les parasols, les fontaines , les lampadaires , même la baraque à frites qui ressemble à un tombeau . Oui c’est moche, et il y a ce que, malgré votre perspicacité , vous ne voyez pas ; ces appendices qui dépassent du sol qui servent à introduire les déchets et qui sont une véritable catastrophe sur le plan écologique et économique . Il y a sans doute des gens qui aiment cette nouvelle promenade ,ne l’appelons plus les Barques, qui apprécient aussi le musée Aspirateur qui ne dépareille pas . Ne tentez pas de généraliser votre avis en agissant comme Mr Bascou qui a refusé de soumettre ce projet aux Narbonnais par crainte qu’il ne soit refusé. Contrairement à vous je préfère me promener de l’autre côté de la rue du Pont et admirer ce vieux NARBONNE, l’écluse, le quai Dillon, le déversoir, les balustres , le parvis et ses vieux platanes, le pont de la rue des Marchands . Lorsque vous êtes sur cette nouvelles promenade n’avez-vous pas l’impression de trahir quelque chose Mr SANTO ?

    Reply

  • Ferrasse

    |

    l’esthétique ne peu pas faire l’unanimité c’est certain, mais "peu importe le flacon pourvu qu’on ai l’ivresse "…. les barques seront belle si elles sont vivantes et animés, peu importe la couleur. Tout débat autres que la vie sur les barques me semble être d’une futilité absolu !

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Comme vous monsieur Ferrasse, je pense que l’esprit d’un lieu dépend de son usage, de son appropriation par ses usagers,, de leur désir de le faire vivre…et ce faisant d’en révéler aussi la " beauté " . Il n’y pas de belles formes en soi qui ne soient habitées …

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Monsieur Martinez! Que voulez vous que je vous réponde , sinon qu’à l’évidence nous ne sommes pas aux mêmes moments ni aux mêmes endroits quand nous nous promenons dans cette ville ; que nous ne voyons pas les mêmes choses, les mêmes gens ni ne ressentons les mêmes émotions, notamment esthétiques . Ce qui somme toute est bien naturel … Ne vous trompez pas cependant ! Comme vous j’ai aussi , parfois , la nostalgie des Barques de mon adolescence . Moins pour leurs beautés qui , alors , m’étaient totalement indifférente, que pour ce qu’elles représentaient de joie de vivre , d’insouciance et , pour tout dire, de jeunesse et d’un temps à jamais perdu. Cet après-midi, c’est avec ma voisine, une vieille dame digne de 102 ans , elle va sur 103, que j’évoquais, sur un banc de ces nouvelles Barques , ce temps passé et celui que nous vivions tous les deux face à la Robine. Et elle me disait, alors que des jeunes gens tout à côté s’amusaient et riaient , que " tout ça avait bien changé …mais que finalement c’était bien etc….". La beauté d’un lieu ne se décrète pas, j’en conviens ! C’est l’esprit de ceux qui se l’approprient, le font vivre, l’habitent qui en révèle ou pas le sens et sa portée . Cette dame âgée , par sa jeunesse d’esprit et sa fraîcheur d’âme , me le confirmait encore en cette belle après-midi ensoleillée . Par mon billet, qui me vaut tant de reproches , j’ai voulu aussi rendre hommage à cette dame et la remercier de m’avoir donné cette petite leçon de tenue, d’élégance et de fraîcheur… Ne m’en veuillez pas si vous dis, pour terminer ma trop brève réponse, que les Barques étaient belles, hier, quand je les ai quittées …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]