Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud exhibe d’exceptionnelles “prises de guerre” !

Fondés au début du XXe siècle, les Pandores et les Bigophones étaient deux groupes carnavalesques Carcassonnais qui ont totalement disparu du paysage, à la fin des années 1950. Ici les Pandores sont dans l’Hôtel de Ville de Carcassonne.

 

 

Ah ! il sait faire parler de lui, le bougre. Il lui suffit, pour ce faire, de débiter, au goutte-à-goutte, si je puis dire, le nom d’une des quarante-deux ou trois personnes qui pourraient figurer sur sa liste, aux municipales de 2020, et d’en vendre les séquences au quotidien local, qui les met illico en « boîte ».

Un savoir-faire qui n’est pas sans me rappeler ce marchand d’aspirateurs multi-fonctions du marché de plein vent qui, le jeudi et le dimanche, un coup vante leurs qualités aspirantes, un peu plus tard leurs facultés de lavage, et, pour finir en apothéose technologique, leur puissance de râpage — des carottes, notamment — et de broyage — toutes viandes confondues. Après Alphonse, hier, voici donc un Alain, aujourd’hui présenté aux badauds par un Daraud hilare et gouailleur (voir la video de l’Indèp) ; Alain M, dont on apprend, à cette occasion, qu’il figurait obscurément sur la liste de Frédéric Pinet (LR) en 2014. Depuis, il milite pour « l’union des droites », le cache-sexe de Marine et de ses amis. Inconnu aux bataillons électoraux, cet ancien pandore à la retraite est cependant « vendue » par le « chef de corps » du RN local, comme une « prise de guerre » d’exception. Sans rire ! Avoir fréquenté le « collectif XXI » de messieurs Perea et Granel, dont il ignorait, nous dit-il — le seul de la ville, dans ce cas — « qu’il n’était qu’un parti macroniste », tout en prétendant être un des trois fondateurs des Gilets jaunes, et leur coordinateur local — ses anciens camarades, qui étaient sur la ligne de front, apprécieront ce fraternel aveu — témoigne en effet du caractère exceptionnel de la « prise » en question — de sa cabalistique lucidité politique aussi. Si le sujet n’était pas aussi sérieux, on pourrait rire de ces  petites « pièces » successives assez drolatiques mises en scène par le candidat du RN. Le fait est cependant qu’elles m’inquiètent. Les vents dominants étant au « dégagisme » et aux « comiques » (au sens narbonnais du terme ), je ne voudrais pas voir les nôtres, à trop les sous-estimer,  débarquer aux portes de l’Hôtel de Ville pour tenter d’en faire un sulfureux bastringue. (Je sais, j’exagère !)

 

Illustration : Blog de Martial Andrieu “Musique et patrimoine de Carcassonne”. Cliquer sur (ici)

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • Avatar

    MARTINEZ

    |

    Cher Michel,
    Encore une fois tu cites mon prénom en occultant mon nom qui est MARTINEZ et dont je suis fier. Je sais quel est l’objectif de tes pamphlets et je vais te faire part de mes observations par message privé. Il t’appartient de les publier ou de les censurer. Comme tant d’autres qui sont gênés aux entournures tu fais l’amalgame entre la politique de gestion de la ville et les grands thèmes nationaux. Ceci est malsain et ce genre de publication tendancieux peut égarer ceux qui suivent tes billet ou ton audience en occultant les problèmes réels qui sont posés dans notre ville. Par une sorte de laxisme tu fais partie de ceux qui ont plongé notre ville en situation de pauvreté. Je le répète, en dehors de ta belle plume qu’as-tu fais pour ta ville? Si tu suis l’actualité je ne suis pas une recrue du RN, ni d’aucun autre parti . Mr Jean François DARAUD est un homme respectable, il est le seul parmi tous les candidats aux Municipales a eu le courage de me rencontre et d’adhérer au programme de “Je Suis Narbonne”. Je crois avoir prouvé aussi que mon parcours mérite le respect. Nous avons une occasion inespérée d’en finir avec la politique et de nous occuper enfin de nos affaires ,c’est cela que nous devons faire, c’est ce que tu devrais t’efforcer à faire. Alors si tu as quelques idées ou des critiques qui vont dans le sens des intérêts de notre ville je suis à l’écoute. La critique est facile l’art est difficile. Ceci dit en toute amitié.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Alphonse! J’ai cité ton prénom, comme je l’ai fait pour Alain. Effet de style : cohérence dans la forme. Cela dit, tu auras beau exposer sans cesse que tu n’es pas une recrue du RN, il est de fait que tu l’as été par son candidat estampillé RN ! Et si je peux me permettre : ce dernier se moque de ton programme, ce qui l’intéresse sont , comme il le dit lui même, des « prises de guerre », pour faire oublier sa casaque, diaboliser son mouvement… Hors de question pour moi, de cautionner, ces calculs, ces petites manœuvres. Que tu ne comprennes pas cela me désole. Pour le reste, j’ai fait pour Narbonne plus que tu n’imagines quand j’étais aux affaires à la Région. Je ne vais pas l’exposer ici : ce serait inconvenant. Enfin, pour le présent, mes billets sont faits aussi, pour nombre d’entre eux, afin de mettre dans le débat public, idées et propositions. Ils sont nombreux et passent en revue pratiquement tous les aspects de la gestion de la ville…

      Reply

  • Avatar

    MARTINEZ

    |

    Cher Michel,
    Qui a pêché qui ? Tu ne fais que des procès d’intention et quelque part tu me prends pour un naïf. Peu importe, qui veut la fin, veut les moyens . Notre ville est mal dirigée ,ce n’est pas moi qui le décide, ce sont des chiffres et c’est aussi la Cour des Comptes. Je suis étonné qu’un fonctionnaire de ton niveau n’est pas compris ce que j’ai entrepris et que tu ne te poses pas des questions sur mes motivations profondes. C’est toi qui pourrais être de mon coté et non pas Jean François DARAUD , il te suffisait sauf cause sérieuse, d’avoir le courage de postuler. Tu en as les capacités, la disponibilité semble-t-il alors tu devrais être dans l’action et non dans le verbe. La ville a besoin de gens de ta qualité. Il est là le service que tu peux porter à ta ville en t’investissant. Jean François DARAUD est un homme qui sauf preuve du contraire est honorable, il t’appartient de démontrer le contraire. Mon Cher Michel ,il faut voyager,sortir du Moyen âge . Il s’agit de bien gérer notre gérer , bien gérer notre ville, bien gérer notre ville dans l’intérêt des Narbonnais. Combien de fois faut-il le répéter? C’est pas compliqué, c’est une affaire de chiffres et d’intelligence. Si mon Médecin, mon boucher, mon boulanger, etc … sont de gauche, de droite,ou du milieu , quelles que soient leurs orientations sexuelles JE M’EN FOUT!. Connais-tu Michel le nombre de militant NN qui partagent les idées du RN ? Il y en a un certain pourcentage ,mais quel rapport avec la gestion de la Ville? Lorsque Bascou était Maire quelle était l’influence du PS sur la gestion de la Ville? Mais dans quel siècle vivons -nous ? Au cas ou tu ne le saurais pas ,tu sorts des remparts et tu te retrouves au 21 ème siècle. Alors faites vous plaisir peignez les élus de la couleur à votre convenance mais au bout du bout il y a des Narbonnais avec un bulletin de vote et ça il va falloir l’accepter. Alors travaillons ensemble, c’est ce que je propose , utilisons notre imagination et notre intelligence pour que cette ville rayonne dans la prospérité. C’est mon vœux le plus cher. Toujours cordialement.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Alphonse ! Et ce sera mon dernier commentaire sur ce sujet. Interprète-le comme tu l’entends, mais jamais je ne cautionnerai d’un geste, d’une parole ou d’un écrit, un candidat à quelque élection que ce soit portant la casaque du RN. Voilà !

      Reply

  • Avatar

    fred

    |

    qui adhère ou apporte son soutien au RN adhère au FN et donc partage et soutien les idées de Marine Le Pen, Marion Maréchal, Zemmour, Soral, Camus, Bannon, etc …..
    car une fois au pouvoir c’est leurs idées qui prélaveront, si Daraud est élu, il appliquera la doctrine de son parti et de ses théoriciens
    ne pas en être conscient c’est être d’une malhonnêteté intellectuelle ou d’une naïveté affligeante

    Reply

  • Avatar

    MARTINEZ

    |

    Par définition, ce qui est anonyme est inexistant. A quel siècle vivez-vous ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
Narbonne! Municipales2020 : Quoi de commun à "Narbonne En Commun" ?

Narbonne! Municipales2020 : Quoi de commun à "Narbonne En Commun" ?

  « Narbonne En Commun » (N.E.C) est donc la nouvelle enseigne d’un rassemblement des « forces de gauche » narbonnaises. Des forces qui se limitent, pour l’heure, si on e[Lire la suite]
Ordre des Architectes en Occitanie : Police des prix, barème obligatoire, mesures de rétorsion…

Ordre des Architectes en Occitanie : Police des prix, barème obligatoire, mesures de rétorsion…

    On s'en doutait un peu, mais voilà qui ne sera plus tenu au "secret professionnel" en usage dans les relations entre architectes et collectivités locales. L'Autorité de la concur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :