Contre-Regards

par Michel SANTO

Non, Manuel Valls ! notre pays ne se donnera pas à Marine Le Pen .

Notre pays peut se défaire et se donner à Marine Le Pen, a déclaré Manuel Valls, ce samedi 14 juin devant le conseil national du parti socialiste. Le pense-t-il vraiment, alors que plus de 70% des français considèrent détestable l’image du FN.

Sérieusement, croit-il que les électeurs ont passé à l’écumoire de la dédiabolisation les postures, “mots” et propositions scandaleuses de ses dirigeants ? Considère-t-il  enfin  notre peuple intrinsèquement porté à se reconnaître dans des idéologies “fascisantes”, comme ne cesse d’en débattre et de le présenter une grande partie de notre classe “intellectuelle ” ( B.H.L … ). Sommes nous vraiment au bord de cet abîme politique et moral ? Et ces sempiternels débats dans nos journaux, télés et radios qui placent le petit cercle des amis de Marine au centre de la vie politique ! À croire  que ce pays  tourne exclusivement ou presque autour d’un axe idéologique manichéen construit sur le rejet de “l’Autre” ( l’Amérique, l’Europe, l’immigré …) . Au point de se demander encore si , au fond d’eux mêmes, nos faiseurs d’opinion ne désirent pas le chaos qu’ils font semblent de redouter. Non , si le FN existe, monsieur le premier ministre, il le doit à la lâcheté de la droite républicaine et à celle d’une gauche réformiste incapable d’assumer sur le plan idéologique, politique et intellectuel ce pourquoi elle est faite : gouverner ! Vous le savez ! Notre peuple n’est pas responsable de cette situation, comme il n’est pas prêt à se donner à Marine Le Pen ! Regardez vos troupes et la détestation sourde d’une grande partie d’entre elles à votre égard . N’y voyez vous  pas la preuve de ce déni de la réalité économique et sociale ? Arriverez vous, du poste que vous occupez, à refonder votre parti sur d’autres bases que la seule dénonciation morale et idéologique de vos adversaires ? Je l’espère et le souhaite, moins pour lui que pour la France. Comme je l’espère aussi pour  celui de vos concurrents de l’autre rive républicaine, empêtrés dans les affaires , des luttes de clans mortifères et sans stratégie clairement exprimée … Le temps vous est compté , mais, ce que je sais , c’est que celui de vos adversaires, dans votre propre camp , l’est plus encore … Pour en finir avec eux, et plus rien désormais n’étant à perdre, il suffit  que vous fassiez preuve maintenant de courage et de volonté . Votre destin se joue en ce moment !

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Baquerin

    |

    Aucun parti politique ne pourra faire pire que le PS sous le mandat de Hollande.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :