Contre-Regards

par Michel SANTO

Notaires, huissiers et greffiers hissent le drapeau rouge!

drapeau rouge

Ce billet , je l’ai écrit le 14 mars 2008! Six années plus tard, alors que l’on s’achemine vers l’automne, un vent de colère soulève à nouveau  notaires, huissiers, pharmaciens, architectes, greffiers ou plombiers: ils contestent le projet du gouvernement de déréglementer leurs professions. Comme il n’a pas pris une ride,  il suffit d’en changer la saison, je le publie à nouveau ici::

“Après les restaurateurs, les buralistes, les pharmaciens, les avocats, les avoués, les huissiers, les cheminots, les conducteurs de la RATP, les « taxis », les coiffeurs, les journalistes du service public ( ? )…voici à présent les ” auto-écoles” dans la rue. Avec un seul mot d’ordre pour cette théorie de métiers : “qu’on ne touche pas à ma rente !” Les artistes ne sont pas en reste, qui se plaignent de n’être pas assez reconnus (traduisez subventionnés), comme les intermittents du spectacle, qui veulent des revenus permanents. J’oublie le petit commerce de centre ville et la petite production agricole ! dans la mêlée, eux aussi. Le beau temps arrivant, on parle certes moins des SDF et des immigrés mal logés, mais j’apprends que le nombre de cancers augmente, que le  climat ne cesse de se réchauffer, que les prix grimpent, que Monsanto « tue », que le pétrole se raréfie et renchérit, que Carla avait du talent et qu’elle n’en a plus, que Sarkozy est devenu fou et la République menacée. Une seule éclaircie toutefois dans cette ambiance hystérique : la spectaculaire progression de la presse qui, plus débile que jamais, se repaît  de cette désolation, fabrique des faux, détourne et amplifie la moindre petite phrase, promeut au rang de commentateur éclairé telle ou telle actrice, et de politologue averti un ex sociétaire de la Comédie Française. Il est vrai que nous sommes en pleine «tartuffinades»… Vivement le printemps!”

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    YYYYY

    |

    PLus un mot doux pour monsieur Moynier???dommage.. 

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

    Le 27 de ce mois. Il écrit sur sa page Facebook : "départ pour les Seychelles", et reçoit des brouettées de "J'aime". Sitôt arrivé, il nous montre ses photos, qui suscitent une flopé[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas Sainte Cluque

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas

  Narbonne. Hôtel de ville.  Bertrand Malquier accuse Nicolas Sainte Cluque de plagiat, le second prétendant le contraire. Le sujet de la polémique étant « l’aménagement des berges de la Ro[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :