Contre-Regards

par Michel SANTO

Notaires, huissiers et greffiers hissent le drapeau rouge!

drapeau rouge

Ce billet , je l’ai écrit le 14 mars 2008! Six années plus tard, alors que l’on s’achemine vers l’automne, un vent de colère soulève à nouveau  notaires, huissiers, pharmaciens, architectes, greffiers ou plombiers: ils contestent le projet du gouvernement de déréglementer leurs professions. Comme il n’a pas pris une ride,  il suffit d’en changer la saison, je le publie à nouveau ici::

“Après les restaurateurs, les buralistes, les pharmaciens, les avocats, les avoués, les huissiers, les cheminots, les conducteurs de la RATP, les « taxis », les coiffeurs, les journalistes du service public ( ? )…voici à présent les ” auto-écoles” dans la rue. Avec un seul mot d’ordre pour cette théorie de métiers : “qu’on ne touche pas à ma rente !” Les artistes ne sont pas en reste, qui se plaignent de n’être pas assez reconnus (traduisez subventionnés), comme les intermittents du spectacle, qui veulent des revenus permanents. J’oublie le petit commerce de centre ville et la petite production agricole ! dans la mêlée, eux aussi. Le beau temps arrivant, on parle certes moins des SDF et des immigrés mal logés, mais j’apprends que le nombre de cancers augmente, que le  climat ne cesse de se réchauffer, que les prix grimpent, que Monsanto « tue », que le pétrole se raréfie et renchérit, que Carla avait du talent et qu’elle n’en a plus, que Sarkozy est devenu fou et la République menacée. Une seule éclaircie toutefois dans cette ambiance hystérique : la spectaculaire progression de la presse qui, plus débile que jamais, se repaît  de cette désolation, fabrique des faux, détourne et amplifie la moindre petite phrase, promeut au rang de commentateur éclairé telle ou telle actrice, et de politologue averti un ex sociétaire de la Comédie Française. Il est vrai que nous sommes en pleine «tartuffinades»… Vivement le printemps!”

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    YYYYY

    |

    PLus un mot doux pour monsieur Moynier???dommage.. 

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :