Contre-Regards

par Michel SANTO

« Occitanie! » Une croissance ahurissante à la chinoise selon l’Indépendant ? | Contre-Regard.com


La croissance chinoise est-elle faussée ?


Youpi! La Région « Occitanie » a connu une croissance de 4% en 2015. C’est le sous-titre d’un article de Laurent Marcaillou dans l’Indépendant du jour. Du jamais vu dans l’histoire des deux anciennes régions depuis leur création. Et de la France entière depuis les « Trente Glorieuses ». Mieux, la plus forte de tous les pays membres de l’OCDE.

Elle talonnerait même la deuxième économie de la planète, la Chine, qui patine à 6,9%. Une révolution  politico-économique de grande ampleur. Historique, miraculeuse ! On se précipite sur le site de l’Insee, on cherche, on ne trouve rien. On cherche encore, on consulte tous les sites spécialisés, et on ne trouve toujours rien. Muets, tétanisés par l’évènement !? Rien de rien sur cette fantastique, pour ne pas dire hallucinatoire – je ne trouve pas les mots pour qualifier ce bouleversement socio-économique, pour un esprit comme le mien, qui prétend tout de même un peu connaître le LRMP et le monde des entreprises – performance de nos entreprises régionales. Aucun expert convoqué, aucun média qui ne s’en fasse l’écho. Pas de conférence de presse de Madame Delga ! Et puis lassé de ne trouver aucun point d’appui, je prends mon téléphone, appelle le Medef de Haute Garonne – la source de notre journaliste –, interroge et apprends – après « un hic, non ! c’est pas vrai! » de mon interlocutrice informée de ce sous-titre – qu’il s’agit en réalité de l’augmentation, non pas de 4, mais de 3% du  seul chiffre d’affaires des 1500 entreprises répertoriées par cette organisation patronale. Qui n’a évidemment strictement rien à voir, mais alors rien de rien – je sais : je me répète –, ni avec l’Insee, ni avec le relevé du taux de croissance 2015 de la région Occitanie. La croissance et son taux reflètent en effet non pas l’évolution de l’activité des entreprises et des administrations publiques en général, mais celle de leurs  valeurs-ajoutées, leurs marges, si l’on préfère  –  c’est à dire la différence entre leurs chiffre d’affaires et leurs consommations intermédiaires.

Alors, comment dire! Stress professionnel, incompétence, manipulation de l’information etc… Je laisse à chacun le soin de retenir ou trouver le terme qu’il convient pour expliquer ce genre de « papier ». Mais à coup sûr on retiendra un article d’une complaisance ahurissante, consciente ou pas,  envers une économie régionale au taux de chômage pourtant élevé, et ses acteurs – politiques compris – , qui décrédibilise un quotidien prétendant pourtant en rendre compte – en toute objectivité s’entend…

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Polo

    |

    Ben quoi!Ca va mieux!
    Merci au Ministre Proprietaire des Journaux de l' »Occitanie »

    Reply

  • Elle

    |

    Ce que vous êtes drôle ! « Tétanisés par l’évènement ». Et encore il faut attendre l’édition n°3 ou 4 du midi éco de décembre pour découvrir combien la région se porte bien. J’ai toujours soupçonné les journalistes des journaux locaux de boire dru. Là j’en suis sûre, ils picolent ! A donf !

    Reply

  • fred

    |

    bonjour Mr santo
    que dire !!!! c’est l’Indépendant …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]