Contre-Regards

par Michel SANTO

On l’aimerait un peu plus churchillien, notre Hollande !…

 

 

imgres-copie-11.jpeg

On a tous des « tics » de langage ou d’écriture. Difficile de s’en débarrasser ! Aussi difficile que de réprimer certains muscles de mouvements convulsifs. Irrépressibles, ils nous possèdent, nous habitent. Et révèlent une part de nous même. Comme la main droite de notre Président, au pupitre toujours en mouvement, détachée d’un corps corsé par « l’idée » de sa fonction. Un petit corps tiré vers le haut par un port de tête raidi et projeté vers l’arrière. On devine aisément, sous cette posture présidentielle, des tourments, disons esthétiques, finalement assez proche de son prédécesseur ; et d’en comprendre le sens à observer l’aisance et la gestuelle d’un Obama, par exemple. Mais c’est de son « Faire en sorte que… », dans tous ses discours sempiternellement répétée que je voudrais ici rapidement évoquer . Et encore une fois à Athènes, hier, prononcée. Que de fatalisme dans l’expression ! Rapportée à son péremptoire et si lointain «  Moi Président je… », ce tic me paraît exprimer ( je peux me tromper ! ) une forme d’impuissance et d’abattement que son cerveau refuse de verbaliser. Surtout quand suivent  « … rétablir la confiance » alors même que les caisses de l’Etat, des retraites et de la Sécu débordent de dettes, que la croissance patine et le chômage augmente… Pas très encourageant et entraînant tout de même ! La confiance ne se décrète pas. Quant à faire en sorte qu’elle revienne, sans cesse ressasser, comme chez les grecs, qui en auraient, les pauvres, bien besoin ( !!! ) …On l’aimerait un peu plus churchillien, notre Hollande !…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • pibouleau

    |

    ALLONS MICHEL tu es un incorrigible rêveur. Transformer le mou. As-tu déjà essayé de faire monter une pate molle. A la rigueur sa paleur m’inspirerait des oeufs en
    neige rapport à son teint. Une politique blanche, oui en ce sens neutre et sans saveur Monsieur Carnaval est un guignol mais il ne fiat pas rire grand monde. Pas moi en tout cas. Il ne m’inspirer
    même pas voir la fadeur de cette réaction

    Deviendrai-je hollandien ? 

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Soigne toi vite, mon Dieu! si tu me permets cette imploration. Une dose de Céline, complétée d’un peu de Murray ( Philippe évidemment! ), et tu seras rétabli ( feu sur le quartier général! )

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]
Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :         Lire aussi : "À Narbonne, comme ailleurs, des librairies indépendantes de centre-ville menacées…" en cli[Lire la suite]
Bruxelles, formes d’une ville en forme…

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

    Marie Demunter et Laurent Bonneau publient Bruxelles, un livre de photos et dessins dont le sujet est la capitale de la Belgique et de l’Europe. On avait déjà vu Laurent Bonneau[Lire la suite]