Contre-Regards

par Michel SANTO

Pas de marché de Noël pour Muriel, la marchande occitane !?

 

       

Je ne connais pas Muriel ! Je ne l’ai jamais rencontrée et ne sais si nous avons des amis communs ou pas ; encore moins si nous entretenons de proches ou lointaines relations  avec certains d’entre eux. Il va sans dire que son nom de famille m’est tout aussi inconnu. Bref, je ne connais rien d’autre de Muriel que sa lettre ouverte adressée à “Monsieur le Maire Didier Mouly , Messieurs et Mesdames du Conseil Municipal de la ville de Narbonne” et l’article publié dans L’Indépendant de Vendredi, la concernant. Muriel est donc “la-marchande-occitane-privée-de-marché-de-Noël”, et qui le fait savoir en s’interrogeant sur les véritables raisons de son éviction. Sa survie économique étant en effet en jeu, on peut la comprendre. Ce qu’on ne comprend pas, par contre, est l’argument avancé par l’élu référent dans cette affaire selon lequel il n’aurait pas à privilégier cet aspect de la question. Tiens donc ! Ce genre “d’aide” indirecte à la création d’entreprise ne saurait donc aller  de soi, pour qui se préoccupe de la bonne santé économique de sa cité ?  D’autant que, dans le cas d’espèce, notre “Marchande occitane” semble répondre à d’indiscutables critères de qualité* : elle ne propose pas à ses clients  de médiocres et immangeables gaufres, crêpes et frites surgelés, ou des babioles made-in-je-ne-quoi. Quant à l’argument du “nécessaire turnover” permettant aux recalés de 2017 d’être “validés” en 2018 ! Comment dire ? Qui peut me garantir que je ne retrouverai pas sur les Barques ou le Cours Mirabeau des chalets bien connus, pour ne pas dire privilégiés… Et qui pourraient laisser leur place, tourner donc, sans risques économiques, à une jeune entreprise qui donne une belle image de la Narbonnaise par la qualité de son offre composée exclusivement de produits régionaux… Allez, ne désespérons pas de Noël !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Patrice Paulit

    |

    J’ai cru comprendre que 2 membres de sa famille avait déjà un chalet pour le marché de Noêl. Il faut peut être voir là une volonté d’éviter 3 chalets à la même famille.

    Reply

    • Avatar

      Somme Alex

      |

      Certes trois de la même famille c’est beaucoup, mais les deux autres de sa famille sont ensemble et pourtant on deux chalets séparés. Ils font également partie des privilégiés contrairement à Muriel. Alors je ne vois pas pourquoi eux, et pas elle.

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et du Travail…

Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et d

    Il faut bien le reconnaître, le Palais des Arts des Sports et du Travail a toujours fait l'objet d'un rejet esthétique, culturel et politique de la part des élus de droite et de gauche [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :