Contre-Regards

par Michel SANTO

Pas de marché de Noël pour Muriel, la marchande occitane !?

 

       

Je ne connais pas Muriel ! Je ne l’ai jamais rencontrée et ne sais si nous avons des amis communs ou pas ; encore moins si nous entretenons de proches ou lointaines relations  avec certains d’entre eux. Il va sans dire que son nom de famille m’est tout aussi inconnu. Bref, je ne connais rien d’autre de Muriel que sa lettre ouverte adressée à “Monsieur le Maire Didier Mouly , Messieurs et Mesdames du Conseil Municipal de la ville de Narbonne” et l’article publié dans L’Indépendant de Vendredi, la concernant. Muriel est donc “la-marchande-occitane-privée-de-marché-de-Noël”, et qui le fait savoir en s’interrogeant sur les véritables raisons de son éviction. Sa survie économique étant en effet en jeu, on peut la comprendre. Ce qu’on ne comprend pas, par contre, est l’argument avancé par l’élu référent dans cette affaire selon lequel il n’aurait pas à privilégier cet aspect de la question. Tiens donc ! Ce genre “d’aide” indirecte à la création d’entreprise ne saurait donc aller  de soi, pour qui se préoccupe de la bonne santé économique de sa cité ?  D’autant que, dans le cas d’espèce, notre “Marchande occitane” semble répondre à d’indiscutables critères de qualité* : elle ne propose pas à ses clients  de médiocres et immangeables gaufres, crêpes et frites surgelés, ou des babioles made-in-je-ne-quoi. Quant à l’argument du “nécessaire turnover” permettant aux recalés de 2017 d’être “validés” en 2018 ! Comment dire ? Qui peut me garantir que je ne retrouverai pas sur les Barques ou le Cours Mirabeau des chalets bien connus, pour ne pas dire privilégiés… Et qui pourraient laisser leur place, tourner donc, sans risques économiques, à une jeune entreprise qui donne une belle image de la Narbonnaise par la qualité de son offre composée exclusivement de produits régionaux… Allez, ne désespérons pas de Noël !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Patrice Paulit

    |

    J’ai cru comprendre que 2 membres de sa famille avait déjà un chalet pour le marché de Noêl. Il faut peut être voir là une volonté d’éviter 3 chalets à la même famille.

    Reply

    • Avatar

      Somme Alex

      |

      Certes trois de la même famille c’est beaucoup, mais les deux autres de sa famille sont ensemble et pourtant on deux chalets séparés. Ils font également partie des privilégiés contrairement à Muriel. Alors je ne vois pas pourquoi eux, et pas elle.

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :