Contre-Regards

par Michel SANTO

Piétoniser les Barques sans attendre!

pie-tonnisation.jpg

Manuel Cudel, l’affirme, Jacques Bascou pense tout haut :  « qu’il ne faut pas que les voitures reviennent à la fin du Chantier. » Il a raison ! Remarquons toutefois, qu’avant d’être élu maire de Narbonne, le même Jacques Bascou était contre le principe d’une piétonisation du centre ville de Narbonne et que le prédécesseur de Manuel Cudel à la tête de la rédaction du Midi Libre, Patrick Nappez, en avait fait une campagne médiatique à charge contre celui qui à l’époque la souhaitait, l’ancien maire sorti Michel Moynier ; l’imposture médiatique couvrant l’imposture politique avec, à la clef, la promotion de Monsieur Nappez au rang de directeur de cabinet de Monsieur Jacques Bascou ! Mais foin de mesquines considérations et applaudissons à cette bienheureuse conversion de fin d’année. Un bon converti sera toujours un bien meilleur prêcheur.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • viet

    |

    Pas certain du tout que la « piétonnisation » soit une bonne chose sauf bien sûr à mettre au point un système de desserte du centre ville, collective et efficace (ce qui n’est pas le cas
    actuellement). En tout cas heureux d’apprendre que l’ancien directeur du Midi Libre a trouvé une place auprès de Bascou, c’était bien la moindre des récomenses  que ce dernier
    pouvait  octroyer au directeur d’un journal, qui à l’encontre de toute déontologie journalistque, avait transformé son journal en organe de propagande pro Bascou et anti Moynier
    pendant la campagne  2008.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    On est bien d’accord!

    Reply

  • Bon oeil

    |

    Bonjour cher Monsieur, 

    Puisque vous êtes un si chaud partisan de la piétonnisation, vous auriez pu souligner différemment votre contentement. Noter par exemple la différence de style entre un maire
    qui fait de la pédagogie (la preuve par l’exemple reste une valeur sûre) et son prédécesseur qui, un beau matin, planta sans concertation une barrière au milieu de la rue
    Jean-Jaurès. Mais il est vrai que vous étiez un conseiller rémunéré de cet ancien maire et que vous devez manquer d’objectivité, d’où le ton aigri de votre petit commentaire. Ce matin, un
    ami m’envoie cette pensée de Lao Tseu : « La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, bien des gens ont l’air brillants jusqu’à ce qu’ils ouvrent la bouche ». Je me permets ce petit
    rajout : « … et jusqu’à ce qu’ils prennent la plume ». Bonne journée et que l’année 2013 vous soit moins pénible que les précédentes. Profitez donc de ce magnifique aménagement des
    Barques et du cours Mirabeau pour « piétonniser » sereinement et porter un regard plus bienveillant sur vos concitoyens. Le bonheur passe souvent par la bienveillance. Cordialement.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    La bienveillance sur mes concitoyens, Monsieur ne m’est pas étrangère loin de là. Je dirais même qu’elle est souvent inversement proportionnelle à l’imposture de ceux et celles qui prétendent
    souvent les gouverner: de droite , de gauche ou du centre. Ne confondez donc pas mon regard sur  » les petites gens  » de P. Sansot avec celui que je porte sur  » les puissants « , y compris ce que
    je servirent en un temps… Sur la méthode et le moment choisis par l’ancien maire, voyez vous, peut être aurions nous trouvé quelques raisons communes pour les contester…J’ajoute que le
    « conseiller rémunéré  » que je fus comme vous dîtes ne s’était pas gêné pour lui dire tout ce qu’il en pensait ( en mal! ce qui était de notoriété publique) Mais ce n’est pas de cela dont il
    s’agissait à l’époque. Je ne vais pas vous ressortir les papiers au canon de Monsieur Nappez ou les tracts de Monsieur Bascou, mais c’est bien le principe même d’une piétonisation qui était
    contesté; et c’est cela que je pointe dans mon billet d’humeur. Un genre littéraire, au demeurant, je vous l’accorde, qui ne laisse pas de place à de longs et subtils développements… Ah! une
    dernière remarque: fallait-il donc citer Lao Tseu pour orner votre propos; rajouter du pédant à l’inélégance de la forme, comme si cela ne suffisait pas à combler votre ressentiment…Bonne année
    2013, pour vous et tous ceux et celles qui vous sont chers ( Vanité, vanité, tout est vanité )

    Reply

  • argoul

    |

    On en faisait des choses avant la fin du monde, ça ne portait pas à conséquence. Aujourd’hui que le report a eu lieu (aux calendes grecques ?), que les yeux se dessillent : 2013 sera une année où
    il faudra exister. Alors tous mes voeux pour qu’elle vous soit propice !

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Bonne année à vous aussi Argoul!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]