Contre-Regards

par Michel SANTO

Poutine au miroir de la France ?!

 
 

La facile réélection de Vladimir Poutine n’a, bien évidemment, rien d’une surprise. Qui pouvait douter une seule seconde de sa confirmation à la direction du plus vaste pays du monde (17,09 millions de km².) Les plus hardis des commentateurs ne pariaient que sur un taux d’abstention record, pour pouvoir expliquer l’illégitimité de cette élection.

Ce qui ne s’est pas produit ! Entraînant une certaine opinion “médiatique” dans des analyses acrobatiques du style : “ces élections auraient été truquées, l’assassinat et l’emprisonnement seraient érigés en moyen de gestion de l’opposition, la violence contre les minorités, les homosexuels une pratique d’Etat, etc.” De sorte que, à l’entendre (cette opinion…), ces pratiques en moins, que les russes massivement condamneraient, la Russie aurait évidemment aujourd’hui à sa tête un chef d’État ressemblant aux nôtres du monde occidental “évolué” (lequel au fait : Trump, May, Macron ou Trudeau ?) Absurde, évidemment ! Et ayons donc l’humilité politique de reconnaître tout simplement que les russes désirent – au sens fort du terme – ce genre de leader et les “valeurs” (qui ne sont pas les nôtres !) qu’il incarne.  En fait, comme le dit Philippe Guibert dans un de ses statuts sur Facebook : “on adore faire de la Russie un grand méchant qui nous menace, parce qu’elle a le grand tort de contredire ce qui est pour nous le sens de l’histoire : la démocratie libérale sécularisée [1] ” J’ajoute aussi parce qu’à l’inverse de nous autres vieilles nations européennes, on y cultive (en Russie) une certaine fierté nationale plutôt que sa dénégation permanente au profit d’un seul patriotisme constitutionnel… notamment !

[1] Plus de 70% des russes se disent désormais Orthodoxes, c’était moitié moins il y a 25 ans.

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :