Contre-Regards

par Michel SANTO

Quand les Grands Buffets de Narbonne et Louis Privat sauvent l’honneur d’une profession…

canard-a-la-presse-1000


Il fallait que cette pièce exceptionnelle en métal argenté utilisée par le célèbre restaurant parisien La Tour d’Argent pour sa fameuse recette de «canard au sang», mise à l’encan par la maison d’enchères Artcurial, restât dans le patrimoine gastronomique français. Adjugée, lundi 9 mai, plus de 40.000 euros, soit environ dix fois son estimation, c’est fait. Et cela grâce à l’ami Louis Privat, le patron des Grands Buffets de Narbonne. Cette presse mythique inventée par Frédéric Delair au XIXe siècle, qui sert à presser la carcasse du canard pour en extraire le jus qui vient arroser les filets préalablement préparés, Shanghaï, Dubaï, de grandes capitales, se la disputaient. Mais la pugnacité de Louis lui  a finalement  permis de remporter avec panache cette rude bataille artistico-gastronomique. Et c’est en terres narbonnaises que cette presse  signée  Christofle sera dorénavant exposée. Une pièce unique qui vient enrichir la très belle collection d’œuvres d’art des Grands Buffets, pour les faire entrer (les Grands Buffets) dans l’histoire patrimoniale de cette profession des “métiers de bouche”. Bravo Louis, bravo l’artiste…


NB: Dans l’actualité du restaurant les Grands Buffets , je signale aussi qu’il a accueilli récemment le tournage exceptionnel d’une épreuve de l’émission Master Chef Espagne, suivie par plus de 5 millions de téléspectateurs espagnols.

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :