Contre-Regards

par Michel SANTO

Quand Perea visitait des « ânes », Sainte Cluque sortait de l’enclos…

Edouard Rocher, le maire Radical de Coursan, m’a adressé ce matin un sympathique message pour m’informer qu’il était « en place » avec le Député « Marcheur » de l’Aude, Alain Perea, à l’Asinerie du Rivage. Attention ! contrairement à ce que pourrait suggérer l’homonymie de ce vocable, dans l’asinerie en question, on ne produit pas de liqueur à base d’anis, comme, par exemple, la célèbre anisette « del mono » – je traduis : du singe. Non ! ce sont des ânes qu’on y élève ; et des ânes dont l’espèce est en voie de disparition : des ânes des Pyrénées. Des voisins en quelque sorte ! Si paisibles et courageux ; l’humilité faîte bête, tiens ; et loin de l’être – bête – , d’ailleurs, comme on le croit sottement. Nos deux élus « Marcheurs », marchaient donc, heureux, au milieu d’ânes et d’ânesses, s’intéressaient à leur traite, et goûtaient leur lait, tandis que d’autres, d’une autre espèce, au même moment, sélectionnaient leur premier étalon dans l’enclos verrouillé de « J’aime Narbonne ». Sainte Cluque en sortit donc, à la surprise de personne, « dérosé » : « Nous ne sommes pas l’antichambre du PS. », osa-t-il, papalement, devant une gondole de militants enjoués, encartés au PS et l’encadrant, fixée, ironiquement, par le photographe de l’Indép ! Comme en écho, au loin ; enfin ! tout près, des ânes brayaient…

Légende: Âne qui brait.

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Gauthier LANGLOIS

    |

    Bonsoir, petite coquille Michel : « asinerie » (du latin asinus : l’âne), pas « aniserie ».
    Il existe à propos de l’âne une locution latine qui convient pour qualifier une attitude assez commune en politique : « asinus asinum fricat » (littéralement « l’âne se frotte contre l’âne »), soit l’imbécile flatte l’imbécile. Une attitude que Louis de Funès a su caricaturer dans plusieurs films par des caresses et des mimiques amoureuses envers les personnages importants. Il suffit de regarder la cour qui entoure un président, un ministre ou un élu local en déplacement pour voir bien des ânes se frotter ainsi.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Bonjour Gauthier ! Merci d’avoir relevé cette coquille. Curieux ce phénomène tout de même : j’ai dû lire et répéter : « asinerie », je ne sais combien de fois, et malgré ce paf ! je laisse aniserie !!? Merci aussi pour ton délicieux commentaire. De bon matin, sa lecture m’a mis de bonne humeur . Bien à toi !

      Reply

  • thierry camus

    |

    Epingler les gens de gauche (enfin au niveau local comme au niveau national on a du mal à s’y retrouver), c’est votre Dada mais vous le faites avec humour et élégance . Il n’est pas question ici de Dada mais d’ânes , il n’en manque pas dans notre noble cité . Bref , revenons à nos moutons , Mr Nicolas Sainte-Cluque n’est certainement pas exempt de défauts mais à ma connaissance , il n’a pas trahi comme l’inénarrable Mr Perea ou démissionné comme le nom moins inénarrable Jacquot (le regard fuyant et la main molle pour intimes ) .

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Quand même ! Ne me dîtes pas que vous n’avez jamais lu de billets critique sur sur tel ou tel aspect de la politique municipale, dont le maire est centre-droit… 😄

      Reply

  • camus thierry

    |

    Absolumment Mr Santo et j’aime bien votre liberté de parole . Effectivement , je reconnais que vous savez poser le doigt ou cela fait mal quelque soit le bord politique et malheureusement , il y a de quoi faire dans notre charmante petite cité . Nous avons à choisir entre les traitrises , les lâchetés ou l’inertie .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :