Contre-Regards

par Michel SANTO

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

       

Je lis ceci sur la page Facebook d’une professionnelle du Tourisme : “Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de ” Lodge Boat” au port de Gruissan”. Voilà que l’on visite des concepts à présent. Tenez, une  idée de lecture pour demain : la visite du concept de romantisme chez Flaubert !

“En situation de handicap” : voilà le genre d’expression encore qui tourne comme un âne à sa noria ; que j’ai entendue je ne sais combien de fois dans la bouche d’élus (pas que !) concernant des personnes handicapés. Handicapé serait stigmatisant ? Toute personne le serait : il n’y aurait que des situations handicapantes ? Et d’une personne morte, il conviendrait  donc de dire qu’elle est “en situation de décès” ?

Dans le genre tapageur, jargonneux et stupide, ceci : “Avec cette campagne de communication sur l’hiver, Grand Narbonne Tourisme continue à révéler la destination aux 4 saisons.”  Révéler la destination ??? C’est grand, c’est beau … Comme une pub chez Géant Casino. Mais Dieu que c’est con !

Alors que la COP 25 bat son plein et sa coulpe à Madrid, une trentaine de personnes faisaient leur tintouin, dimanche, place des Quatre fontaines, à Narbonne. presque sous mes fenêtres. Elles voulaient m’alerter sur l’urgence climatique et ce faisant m’invitaient à “balancer leur port” : celui de la Région à Port la Nouvelle. « Pas besoin de grand port pour le pétrole, pas  besoin de grand port pour les éoliennes, pas besoin de grand port pour les exportations de blés subventionnés…”, scandaient nos pacifiques écolos. Une jeune violoncelliste était là aussi, discrète ! Un port finalement, c’est vrai, c’est mal : ça favorise « le transport maritime intercontinental dont le bilan carbone est catastrophique », m’était-il professé. Ben oui ! Le pétrole — qui est sa principale activité — et le charbon, aussi, c’est mal, très mal même : ils émettent des gaz à effets de serre ; et que dire du nucléaire et de ses déchets trop longtemps durables ; et du photovoltaïque, qui utilise des terres rares beaucoup trop exploitées ; et de l’éolien avec tous ces oiseaux qui dans leurs parcs y laissent leurs plumes. Mal, tout ça est très très mal. Resterait donc le bois pour nous éclairer et nous chauffer, notamment. Mais nos forêts, et la biodiversité, pourrait-on m’objecter ?… Bref ! pour sauver la vie de la planète terre, il faudrait se débarrasser de l’humanité tout entière.

Le groupe  d’écolos activiste Extinction Rebellion (XR) a revendiqué jeudi la «mise hors service» de 3.600 trottinettes électriques en libre-service à Paris. La raison invoquée ? elles seraient utilisées par des “briseurs de grève” ! Entendez des usagers pris en otage par les conducteurs grévistes de la SNCF et la RATP. Demain, au train où vont ces zigues,  ils nous briseront les jambes … 

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Martinez

    |

    Et oui Michel , il y a des excès partout, même dans tes commentaires. Il faut savoir faire la part des choses , trier , nous servir ce qui est raisonnable pour éviter les discussions stériles. Tu s bien quelques idées, tout de même….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :