Contre-Regards

par Michel SANTO

RCNM ! Avec le temps, va, tout s’en va…

     

     

Dax 41 points, Narbonne 13 ! À domicile. Pire qu’une déroute, une véritable humiliation. Un outrage à  la dignité d’un club au riche passé sportif et à l’arrogante mémoire. Ce matin, dans les Halles, autour des « tonneaux » où se refont les matchs, les mines étaient grises et les « blancs tombaient. » Au fond du trou, le moral dans les chaussettes et les mains tremblantes, hébétés, des supporteurs « pleuraient » ; des vins, des verres débordaient ; de noirs propos fusaient. Des « têtes » à couper aussi chauffaient ces esprits déboussolés, assommés par le nombre d’essais jusqu’ici encaissé. Un record historique, il est vrai !  Et  une performance inouïe pour un bloc d’actionnaires narbonnais qui, du RCNM, à leurs dires, voulaient rétablir son honneur perdu. Demain dimanche, les « tonneaux » auront encore la gueule de bois. Que reste-t-il donc de ces anciennes amours entre un « quinze » et sa ville ? Et où sont passées ces belles années quand sous  nos pieds grondaient les tribunes de Cassayet ?  Avec le temps, va, tout s’en va ; même les plus chouettes souv’nirs…

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

      Narbonne fut grande, capitale aussi d'une vaste province romaine. Elle ne l'est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l'empêche pas d'honorablement t[Lire la suite]
Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

      Bon ! je ne vais pas en rajouter à la "déferlante" de féroces critiques qui s'abattent sur Laurent Wauquiez depuis sa désormais célèbre conférence donnée dans une "gran[Lire la suite]
Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]