Contre-Regards

par Michel SANTO

RCNM ! La survie ou la mort ?!

Jean-Louis Caussinus, le président de l’association du RCNM, a annoncé hier, en assemblée générale, qu’il passerait la main (et l’ensemble de son bureau directeur aussi) à la fin de son mandat, fin juin 2019.

Cette décision, je la pressentais ! Lors de la grande soirée (que j’animais) avec les partenaires du RCNM, au Théâtre Scène Nationale, j’avais fait observer que, dans la situation où se trouvait le club, il fallait un engagement clair sur la stratégie à mettre en oeuvre : stratégie sportive, économique et financière, notamment des grandes collectivités (Ville, Grand Narbonne etc.), et sur la durée : le temps nécessaire à sa restructuration, disons 3 ans. De cette stratégie, ses principaux éléments ont été débattus ce soir-là et Jean Louis Caussinus me faisait remarquer, un peu plus tard, que s’il n’avait pas des assurances fermes des principaux partenaires, « il passerait la main ». J’en conclus donc qu’il ne les a pas obtenues… Dans la situation présente du club (inutile à présent de refaire l’histoire : le temps n’est plus au ressentiment, aux regrets ou aux remords), aucun dirigeant ne peut se permettre en effet une direction à l’aveugle, sans garanties. Le secrétaire général Michel Ramon, à sa manière, ne dit pas autre chose : « Quand vous sentez que la grande famille du Racing n’est là que pour les bons moments et pas les mauvais, quand vous sentez de l’indifférence, on n’a plus envie. » La survie du club est à présent en jeu. Va-t-on, dans l’indifférence générale, mais sûrement, vers la fin du RCNM. Qui aura suffisamment d’envie, et de moyens, pour en perpétuer l’histoire ? L’alternative n’a jamais été aussi nettement, franchement, posée…

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (4)

  • Avatar

    heurley Jacques

    |

    je partage à 100% cette analyse. et je me demande quel intérêt a avoir abandonné tout soutien à l’association
    va t’on maintenant nous sortir du chapeau une solution miracle et là il faudra que certains s’expliquent,

    Reply

  • Avatar

    Paul Etienne

    |

    Pressentiment, animation, analyses…Vous êtes prêt pour la Présidence ! Vous pourrez convaincre alors la grande famille du Racing (partenaires privés et publics – dont la Ville de Narbonne, première intéressée, qui a baissé sa contribution de plus 400 000 € en moins de 2 ans) de mettre la main à la poche. Tous les observateurs avisés le diront : le Racing ne retrouvera jamais l’élite nationale en raisonnant avec les idées des années 90 ou 2000. Une autre époque ! Le rapport au sport, à l’argent, au “stade”, à la communication…ont changé. Sans idées neuves (certaines grandes villes l’ont compris), le Racing vivra très bien en Fédérale 1…ou 2. Le Roi est mort, vive le Roi !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      C’est ce que je n’ai cessé de dire et écrire depuis mes premiers billets consacré au RCNM … Nous sommes d’accord !

      Reply

  • Avatar

    Martinez

    |

    Absolument d’accord. Si des cretins qui « voient grand » imaginent un RCNM
    au Top 14 , va falloir tenter de leur faire comprendre qu’un « poids plume »ne peut affronter un « poids lourd”. À Toulouse on fabrique des Airbus , à Narbonne des cages à poules , vous en avez quelques unes autour de la Mairie. Toute la différence est là, la difficulté est de le faire comprendre.

    Reply

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :