Contre-Regards

par Michel SANTO

Réflexions sur le marché des valeurs politiques…

Respect tolérance valeurs nuage de mots illustration  
 

«Il n’y aura pas de victoire sans que les millions d’électeurs qui se sentent proches du centre, sans que les idées, les valeurs qu’il porte et que nous pouvons représenter, soient prises en compte», cette phrase est du patron de l’UDI. Il l’a prononcée ce matin, et aurait pu l’être par un autre dirigeant d’un autre parti persuadé de porter, d’incarner, comme lui, des valeurs, au demeurant jamais clairement définies. « Défendons nos valeurs ! », « Revenons à nos valeurs ! », « Les valeurs de la démocratie, celles de l’école, de l’Europe…», de la « République » etc. fleurissent, en effet, dans les discours et les professions de foi qui envahissent la scène politique, surtout à la veille d’importantes échéances électorales.

Un recours d’autant plus commun que les crises de toute nature qui affectent notre société ne peuvent plus être contestées. Ainsi la valeur prend le rang de règle fondamentale, de loi morale a-historique  à laquelle on peut toujours avoir recours. Un contresens, comme le fait remarquer J.L Marion, car une valeur dépend toujours d’une évaluation, et donc d’un évaluateur.

Je le cite! « Dans la plupart de ses emplois modernes, la valeur tire son sens d’une valorisation, d’une appréciation : la valeur d’une action en Bourse dépend du nombre d’acheteurs réels ou potentiels rapporté au nombre de vendeurs potentiels ou réels – ce qui reproduit le mécanisme de la valeur des produits sur tout marché. Ce modèle économique, en fait financier, de la valeur ne se développe dans de nouveaux domaines (l’art, les œuvres de l’esprit, mais aussi le travail salarié, les systèmes de protection, la santé, l’éducation, l’image de marque dans l’opinion publique, etc.) qu’à la mesure de l’interprétation de ces domaines selon le système du marché, selon les lois de l’offre et de la demande, selon le qu’en-dira-t-on électronique. Notre époque tend à généraliser cette interprétation et l’extension du marché, même aux domaines jusqu’alors non inclus dans l’économie et dans l’échange (le travail non salarié, les relations familiales, etc.), en recule les limites. »

Dès lors, les croyances, les opinions et même les idéologies peuvent, par analogie, devenir des valeurs. Qui nierait le fait, qu’il y a bien un marché des croyances et des opinions que soutient la demande de certains groupes. Chacun vantant ses valeurs, son combat, pour tenter de les imposer comme valeurs dominantes. La victoire d’une valeur apparaît donc comme celle des croyances et des opinions d’une force politique et idéologique, qu’elle n’a aucune validité en elle-même. La liberté, la fraternité, l’égalité , voire la démocratie ne peuvent donc être ravalées au rang de sous-produit de « la volonté de puissance ». Elles s’imposent par leur seule force interne. Et c’est parce qu’elles nous soutiennent que nous les honorons…

 

*Billet inspiré par la récente lecture de J.L Marion

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Dengis

    |

    Messages creux de politiciens médiocres,ils ne maîtrisent même pas le langage
    élémentaire…pauvre France !

    Reply

  • Le Maître

    |

    « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.. »
    Ce vieil adage se vérifie après chaque élection, aucun candidat n’a tenu plus que quelques promesses parmi les nombreuses proférées la main sur le cœur, alors ces discours sur les valeurs et tout ce qui les entourent ne sont que du vent, sitôt élus ils oublieront leurs grands discours, il faut se contenter de regarder et creuser ce que chacun a fait dans son passé politique s’il en a un et ne surtout pas croire qu’il fera ce qu’il n’a pas fait auparavant,
    Et pour tout nouveau en politique, s’il est dans un parti politique se fier à ce qu’a fait ce parti lorsqu’il a été aux commandes, si c’est le cas contraire, le novice fera des promesses encore plus démagogiques par manque d’expérience…ou osera l’impossible…
    Seul espoir: croire en un autre adage qui se vérifie parfois: « tout le monde disait que c’était impossible jusqu’à ce qu’un imbécile le fasse… »
    Et c’est peut être le seul espoir qui nous reste pour la prochaine échéance, compte tenu de la brochette de vieux chevaux de retour qui voudraient bien nos suffrages, et sont prêts à tout promettre pour les obtenir, alors croyons non pas au candidat miracle mais en celui ou celle qui fera ce qu’aucun n’a osé faire jusque là et contre tout.
    Après le Brexit et l’élection de D.Trump malgré la puissance du « système » tout est possible….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Rue du Pont des Marchands. Samedi matin, entre Halles et rue du Pont des Marchand. Le ciel est encore gris de hauts nuages. Un léger vent marin les pousse vers l'intérieur des terres. Au-dessus de [Lire la suite]
Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d'échec. Le Caravage. Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément[Lire la suite]
Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

   Eugénie Bastié, comme de nombreux autres journalistes, s'interroge dans le Figaro du jour : "Médias, pourquoi tant de haine ?". Une haine allant jusqu'à l'agression physique dans les[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :