Contre-Regards

par Michel SANTO

L’esprit des  » Barques  » …

 

 

41G8IBPh14L._SL500_AA300_.jpeg

 

Résumons ! Un, le centre ville de Narbonne ( Barques et cours Mirabeau ) entièrement rénové, la précédente municipalité le souhaitait, l’actuelle l’aura réalisé. Deux, la première désirait le piétonniser, la seconde l’accomplira à la fin du chantier, cette année. Trois, en accord avec le un et le deux, uniformiser le mobilier urbain et cadrer les bistrotiers était , à l’évidence, une nécessité ; cela serait, paraît-il, décidé. Comment donc contester ces trois idées qui devraient, par le plus grand nombre, être approuvées ? Pour avoir défendu, hier, ces principes, je ne puis, aujourd’hui, que les approuver. Aussi, sur ce sujet, au fond, par tous partagé, le temps des polémiques politiques et de ses figures imposées, aussi vaines qu’improductives, me semble largement dépassé ; vient celui, à présent, pour les narbonnais, de s’approprier cet espace et de veiller à ce qu’il ne devienne pas celui de tous les excès. L’esprit d’un lieu, en effet, dépend de son usage ! Je le confesse, il me tarde, au printemps, enfin, de pouvoir l’habiter…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • viet

    |

    Attendons donc nos prochaines feuilles d’impôt foncier en toute serénité  ! Les aménagements des quais, les musées, les contrats d’embauche pour des « spécialistes » du sport comme Lucas etc
    etc  auront sûrement une forte incidence fiscale

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Je ne me suis prononcé que sur l’aménagement des Barques… Pour le reste OPHLM, dépenses de fonctionnemnent etc… beaucoup à dire, en effet, et je ne m’en suis pas privé… J’ajoute que ces
    dépenses en investissements s’amortissent sur une longue durée, qu’elles sont ou devraient être financées pour au moins la moitié en prêts ( ce qui est la norme y compris dans le privé )…
    L’effet fiscal sera de toute façon lissé, et beaucoup moins élevé que pour d’autres dépenses, me semble-t-il. L’opposition serait plus inspirée de  » changer de terrain « , non ?

    Reply

  • viet

    |

    Si vous pensez que les « prêts » font diminuer la pression fiscale vous vous trompez car n’oubliez pas ce que coûte aux contribuables les renflouements répétés de la banque Dexia, organisme
    bancaire auquel empruntent  toutes nos collectivités locales souvent à taux variable. Il serait d’ailleurs  intéressant que soit rendue obligatoire pour chaque collectivité locale la
    publication de son taux d’endettement annuel , en somme une sorte de tableau de bord permettant au contribuable de se faire une idée objective de la gestion d’une collectivitéet cela
    indépendamment de sa couleur polirique.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Je vous recommande le site de DGCL ( ministère de l’intérieur ) où ce ratio d’endettement par strates de collectivités est consultable en ligne. Ainsi vous pourrez comparer Narbonne aux
    collectivités de même importance ( population )… Je confirme aussi que la moitié d’emprunt en général sollicitée pour ce type d’investissement, n’aura pas d’effet fiscal  » assommant « … ( ne
    me faites pas dire que je prétendrais qu’il la ferait diminuer!!! ) 

    Reply

  • viet

    |

    Je ne parlais pas uniquement de Narbonne mais de ce que coûte la banque Dexia à tous les contribuables. Or il ya bien un effet de cause à effet entre les emprunts des collectivités(heureux
    d’apprendre que celui de Narbonne soit inférieur à celui d’autres collectivités) et les problèmes de Dexia. Il y a fallu plusieurs fois la renflouer à hauteur de plusieurs milliards d’euros
    (sous Mr Sarkozy, et Mr Hollande) Or c’est bien à la banque Dexia que nos collectivités empruntent. Je ne pense pas que l’incidence fiscale de ces renflouements figure quelque part. En tout cas
    merci pour l’indication du site même si cela ne répond qu’à un aspect du problème.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

        « Sucette » et Marco, les deux (!?) présidents des « Socios » du RCNM ne font pas dans la guimauve épistolaire. C’est un véritable glaçon en effet qu’ils vien[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :