Contre-Regards

par Michel SANTO

L’esprit des ” Barques ” …

 

 

41G8IBPh14L._SL500_AA300_.jpeg

 

Résumons ! Un, le centre ville de Narbonne ( Barques et cours Mirabeau ) entièrement rénové, la précédente municipalité le souhaitait, l’actuelle l’aura réalisé. Deux, la première désirait le piétonniser, la seconde l’accomplira à la fin du chantier, cette année. Trois, en accord avec le un et le deux, uniformiser le mobilier urbain et cadrer les bistrotiers était , à l’évidence, une nécessité ; cela serait, paraît-il, décidé. Comment donc contester ces trois idées qui devraient, par le plus grand nombre, être approuvées ? Pour avoir défendu, hier, ces principes, je ne puis, aujourd’hui, que les approuver. Aussi, sur ce sujet, au fond, par tous partagé, le temps des polémiques politiques et de ses figures imposées, aussi vaines qu’improductives, me semble largement dépassé ; vient celui, à présent, pour les narbonnais, de s’approprier cet espace et de veiller à ce qu’il ne devienne pas celui de tous les excès. L’esprit d’un lieu, en effet, dépend de son usage ! Je le confesse, il me tarde, au printemps, enfin, de pouvoir l’habiter…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Avatar

    viet

    |

    Attendons donc nos prochaines feuilles d’impôt foncier en toute serénité  ! Les aménagements des quais, les musées, les contrats d’embauche pour des “spécialistes” du sport comme Lucas etc
    etc  auront sûrement une forte incidence fiscale

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Je ne me suis prononcé que sur l’aménagement des Barques… Pour le reste OPHLM, dépenses de fonctionnemnent etc… beaucoup à dire, en effet, et je ne m’en suis pas privé… J’ajoute que ces
    dépenses en investissements s’amortissent sur une longue durée, qu’elles sont ou devraient être financées pour au moins la moitié en prêts ( ce qui est la norme y compris dans le privé )…
    L’effet fiscal sera de toute façon lissé, et beaucoup moins élevé que pour d’autres dépenses, me semble-t-il. L’opposition serait plus inspirée de ” changer de terrain “, non ?

    Reply

  • Avatar

    viet

    |

    Si vous pensez que les “prêts” font diminuer la pression fiscale vous vous trompez car n’oubliez pas ce que coûte aux contribuables les renflouements répétés de la banque Dexia, organisme
    bancaire auquel empruntent  toutes nos collectivités locales souvent à taux variable. Il serait d’ailleurs  intéressant que soit rendue obligatoire pour chaque collectivité locale la
    publication de son taux d’endettement annuel , en somme une sorte de tableau de bord permettant au contribuable de se faire une idée objective de la gestion d’une collectivitéet cela
    indépendamment de sa couleur polirique.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Je vous recommande le site de DGCL ( ministère de l’intérieur ) où ce ratio d’endettement par strates de collectivités est consultable en ligne. Ainsi vous pourrez comparer Narbonne aux
    collectivités de même importance ( population )… Je confirme aussi que la moitié d’emprunt en général sollicitée pour ce type d’investissement, n’aura pas d’effet fiscal ” assommant “… ( ne
    me faites pas dire que je prétendrais qu’il la ferait diminuer!!! ) 

    Reply

  • Avatar

    viet

    |

    Je ne parlais pas uniquement de Narbonne mais de ce que coûte la banque Dexia à tous les contribuables. Or il ya bien un effet de cause à effet entre les emprunts des collectivités(heureux
    d’apprendre que celui de Narbonne soit inférieur à celui d’autres collectivités) et les problèmes de Dexia. Il y a fallu plusieurs fois la renflouer à hauteur de plusieurs milliards d’euros
    (sous Mr Sarkozy, et Mr Hollande) Or c’est bien à la banque Dexia que nos collectivités empruntent. Je ne pense pas que l’incidence fiscale de ces renflouements figure quelque part. En tout cas
    merci pour l’indication du site même si cela ne répond qu’à un aspect du problème.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et du Travail…

Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et d

    Il faut bien le reconnaître, le Palais des Arts des Sports et du Travail a toujours fait l'objet d'un rejet esthétique, culturel et politique de la part des élus de droite et de gauche [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :