Contre-Regards

par Michel SANTO

L’esprit des  » Barques  » …

 

 

41G8IBPh14L._SL500_AA300_.jpeg

 

Résumons ! Un, le centre ville de Narbonne ( Barques et cours Mirabeau ) entièrement rénové, la précédente municipalité le souhaitait, l’actuelle l’aura réalisé. Deux, la première désirait le piétonniser, la seconde l’accomplira à la fin du chantier, cette année. Trois, en accord avec le un et le deux, uniformiser le mobilier urbain et cadrer les bistrotiers était , à l’évidence, une nécessité ; cela serait, paraît-il, décidé. Comment donc contester ces trois idées qui devraient, par le plus grand nombre, être approuvées ? Pour avoir défendu, hier, ces principes, je ne puis, aujourd’hui, que les approuver. Aussi, sur ce sujet, au fond, par tous partagé, le temps des polémiques politiques et de ses figures imposées, aussi vaines qu’improductives, me semble largement dépassé ; vient celui, à présent, pour les narbonnais, de s’approprier cet espace et de veiller à ce qu’il ne devienne pas celui de tous les excès. L’esprit d’un lieu, en effet, dépend de son usage ! Je le confesse, il me tarde, au printemps, enfin, de pouvoir l’habiter…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Avatar

    viet

    |

    Attendons donc nos prochaines feuilles d’impôt foncier en toute serénité  ! Les aménagements des quais, les musées, les contrats d’embauche pour des « spécialistes » du sport comme Lucas etc
    etc  auront sûrement une forte incidence fiscale

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Je ne me suis prononcé que sur l’aménagement des Barques… Pour le reste OPHLM, dépenses de fonctionnemnent etc… beaucoup à dire, en effet, et je ne m’en suis pas privé… J’ajoute que ces
    dépenses en investissements s’amortissent sur une longue durée, qu’elles sont ou devraient être financées pour au moins la moitié en prêts ( ce qui est la norme y compris dans le privé )…
    L’effet fiscal sera de toute façon lissé, et beaucoup moins élevé que pour d’autres dépenses, me semble-t-il. L’opposition serait plus inspirée de  » changer de terrain « , non ?

    Reply

  • Avatar

    viet

    |

    Si vous pensez que les « prêts » font diminuer la pression fiscale vous vous trompez car n’oubliez pas ce que coûte aux contribuables les renflouements répétés de la banque Dexia, organisme
    bancaire auquel empruntent  toutes nos collectivités locales souvent à taux variable. Il serait d’ailleurs  intéressant que soit rendue obligatoire pour chaque collectivité locale la
    publication de son taux d’endettement annuel , en somme une sorte de tableau de bord permettant au contribuable de se faire une idée objective de la gestion d’une collectivitéet cela
    indépendamment de sa couleur polirique.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Je vous recommande le site de DGCL ( ministère de l’intérieur ) où ce ratio d’endettement par strates de collectivités est consultable en ligne. Ainsi vous pourrez comparer Narbonne aux
    collectivités de même importance ( population )… Je confirme aussi que la moitié d’emprunt en général sollicitée pour ce type d’investissement, n’aura pas d’effet fiscal  » assommant « … ( ne
    me faites pas dire que je prétendrais qu’il la ferait diminuer!!! ) 

    Reply

  • Avatar

    viet

    |

    Je ne parlais pas uniquement de Narbonne mais de ce que coûte la banque Dexia à tous les contribuables. Or il ya bien un effet de cause à effet entre les emprunts des collectivités(heureux
    d’apprendre que celui de Narbonne soit inférieur à celui d’autres collectivités) et les problèmes de Dexia. Il y a fallu plusieurs fois la renflouer à hauteur de plusieurs milliards d’euros
    (sous Mr Sarkozy, et Mr Hollande) Or c’est bien à la banque Dexia que nos collectivités empruntent. Je ne pense pas que l’incidence fiscale de ces renflouements figure quelque part. En tout cas
    merci pour l’indication du site même si cela ne répond qu’à un aspect du problème.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
Le nouvel ordre moral.

Le nouvel ordre moral.

Extrait du "Le nouvel ordre moral" par Christophe Carraud, qui signe, hélas !, le dernier numéro (le 47) de la Revue Conférence : "De même que la propagande va avec le repli (des années noire[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :