Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP. Des nouvelles du plan Marshall 2016 en faveur du BTP…

IMG_1752


Dans un billet du 23 janvier 2016, je faisais observer que les 800 000 000 d’euros promis et promus par madame Delga pendant la dernière campagne des régionales n’étaient que “le résultat, en présentation analytique,  des investissements prévus et déjà programmés, en autorisations de programmes, par chacune des deux régions sur leurs compétences propres qui, peu ou prou, de prés ou de loin, auraient un effet, plus ou moins important, sur le-dit secteur. Des programmes inscrits dans les contrats territoriaux et les contrats de plan des anciennes régions”. Dans le jargon technique on dirait une “valorisation” des dits programmes. Eh bien cela vient de m’être confirmé par la lecture d’une note interne à la nouvelle Région  qui délimite un champ de valorisation beaucoup plus large que celui que j’imaginais en première approximation puisqu’il inclus “les opérations portées par des tiers et co-financées par la Région”, “les politiques publiques de la Région dans le numérique et les TIC, les énergies renouvelables etc…”… et “les investissements portés sur leurs fonds propres par les satellites de la Région (BRL, COGEMIP …). Notons aussi que ces 800 000 000 d’euros, pour la part programmatique de la seule Région, en tout cas, sont à considérer en Autorisation de Programmes (AP) et non comme des Crédits de Paiements immédiatement disponibles pour la seule année 2016. Et cela apparaîtra très vite lors du vote du budget primitif 2016, sans qu’il soit nécessaire de faire ici d’autres développements. Attendons donc! Quant à ceux qui avaient compris que ces 800 millions d’euros s’ajouteraient aux engagements déjà pris ou contractualisés par les deux anciennes Régions et qu’ils seraient injectés dès 2016 dans l’économie régionale! Comment dire: “ils avaient mal compris!”


ITW de Carole Delga dans la Dépêche du 10 mars 206 (ici)

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio