Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP, et ailleurs.Régionales2015: une campagne éclair aux enjeux nationaux…

648x415_carte-france-13-regions-telle-votee-assemblee-nationale-23-juillet-2014

Drôle de campagne pour les régionales. Le premier tour aura lieu le 6 décembre, dans moins de 2 mois, et les listes des “formations” en compétition ne sont pas encore “bouclées”. Quant aux projets…  Sa durée sera donc très courte. Elle se résumera à un affrontement entre ceux  qui soutiennent, critiques ou pas, la politique du gouvernement, ou la “gauche”, en général et ceux qui la combattent. Dans la logique du quinquennat, compte tenu du contenu politique et économique, la prime est à l’opposition de droite et d’extrême droite. Pourtant les choses auraient pu se passer autrement si les objectifs initiaux de la réforme territoriale avaient été maintenus, notamment par la suppression du Département… Mais comment intéresser les électeurs pour de nouvelles grandes régions, alors que tout a été malheureusement fait pour obscurcir  une “architecture” déjà d’une complexité inouïe. En l’absence d’un véritable “choc” institutionnel et symbolique, sitôt votée, cette réforme est retombée en effet dans l’anonymat, et ne compte plus, pour les régions, que pour leur fusion dans un ensemble à 13 – en métropole. Inutile donc d’espérer mobiliser les électeurs sur les seuls enjeux régionaux quand on porte les brassards de partis ou de coalitions de partis de gauche. Pour avoir refusé ce “choc” institutionnel de clarification, c’est donc autour de thèmes nationaux que la campagne éclair de ces régionales va s’organiser. Une exception cependant en LRMP, avec la présence de listes conduite par la président de la métropole de Montpellier qui, lui, ne peut pas ne pas se situer sur le seul terrain régional, puisque en dehors de toute logique partisane. Mais pour se faire entendre, et pouvoir se maintenir au deuxième tour, il lui faudra à la fois “porter” un projet innovant qui fasse oublier une réforme territoriale ratée et prendre des électeurs au-delà du cercle des déçus de la gauche “réformiste”. Une équation compliquée…

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio