Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP. Madame Delga et Monsieur Onesta passent de la fusion technique à la fusion politique…

imgres

Bien, voilà qui est fait! Madame Delga et monsieur Onesta sont tombés d’accord sur la répartition de pouvoirs et des postes. La première sera bien la candidate de la majorité pour la présidence de l’assemblée régionale dont l’élection est prévue le 4 janvier, le second, qui l’avait demandée, cette même présidence, présidera lui un «bureau de l’assemblée», qui n’existe pourtant pas dans le Code Général des Collectivités Locales. Un bureau de l’assemblée qui serait composé de 5 conseillers régionaux non-membres de l’exécutif. Gérard Onesta ne sera donc pas membre de la Commission exécutive et vice-président du Conseil Régional. Une Commission exécutive composée de 15 vice-présidences (comme le prévoit la loi), 11 iraient à la liste de Carole Delga issue du premier tour (dont 3 au Parti Radical de Gauche) et 4 à la liste « Nouveau Monde » de Gérard Onesta (deux pour EELV et deux pour le Front de Gauche). Si pour le moment on ne sait rien de ce Bureau et de ses “pouvoirs”, on peut tout de même imaginer que son Président entend en faire l’organe de préparation et donc d’élaboration des décisions qui seront prises par l’Assemblée. Ou une instance d’arbitrage des délibérations qui seraient soumises à sa délibération… Ce qu’il y a de sûr, en tout cas, c’est qu’avec ce genre d’architecture institutionnelle, une zone de conflits de pouvoirs et d’intérêts, non règlementaire, est installée, qui ne manquera pas de nourrir oppositions internes à la majorité et recours juridiques de l’opposition. Cet accord nous est présenté de plus comme un accord sur un projet politique. Ce qui voudrait dire, si les mots ont un sens, que l’on est passé de la “fusion technique” de l’entre deux tours, purement défensive (faire barrage au FN), à une fusion politique, offensive  (programme commun de gouvernance). Programme qu’il serait intéressant de connaître, au demeurant! Qu’en sera-t-il des lignes et gares TGV, notamment, sur lesquelles les désaccords durant la campagne étaient pourtant présentés, par les deux parties, comme irréductibles. Bref! La clarté n’est guère de mise, et il nous faudra attendre encore quelques semaines pour y voir un peu plus clair… À l’an prochain!


La ministre du Logement Sylvia Pinel, obtiendrait la 1ère vice-présidente chargée de l’organisation et du numériqueDamien Alary, la deuxième, l’écologiste élue des Pyrénées-Orientales Agnès Langevine la 3ème, et  le radical Didier Codorniou la 4ème

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio