Contre-Regards

par Michel SANTO

Si loin de la vanité des hommes !

 

conseil-municipal.jpg 

Jeudi soir, dans leurs églises, les chrétiens assistaient au rituel du «  lavement des pieds », tandis qu’au même moment, à la télé, Hollande blablatait et qu’à Narbonne, le conseil municipal s’enflammait. Pour l’Indépendant et son rédacteur à la plume faussement offusquée, « certains préféraient l’ambiance de la corrida, du cirque, ou de la foire. ». Comprendre : l’opposition est scandaleusement polémique et irresponsable. Le Midi Libre, quant à lui, tout en sobriété, présente à ses lecteurs un compte rendu de Marie Pintado finalement plutôt bien équilibré. Sous entendu : à un an des municipales, il ne faut plus, de rien ni de personne, s’étonner. En effet, foin d’hypocrisie ! la campagne des municipales, à Narbonne est lancée, et la raison n’est pas à rechercher dans les arguments qui vont s’échanger. Classiquement et de façon tout à fait asymétrique, à  « la rationalité gestionnaire » de la majorité s’opposera nécessairement « la rationalité polémiste » de ceux qui voudraient s’en emparer. Logique ! Au cas où certains l’oublieraient, je rappelle qu’un conseil municipal n’est pas une réunion d’inspecteurs des finances. On n’y va pas non plus pour s’échanger des mots doux, des roses à la main. Le langage des fleurs et celui des oiseaux n’y sont point pratiqués ! Les termes y sont plus guerriers. C’est un fait, « l’amour courtois » n’y est pas chanté par des troubadours costumés. Et alors ! Pourvu qu’aux personnes, à leur honneur et leur dignité, il ne soit point attenté, admettre cette rugosité c’est, après tout, reconnaître au combat politique sa légitimité. Pour ma part, il est vrai, je préférerais un peu plus d’élégance et de civilité…Il est de mots et des tons qui ont le don de m’énerver… Ah ! que je vous dise, les premières hirondelles sont enfin arrivées. Ce matin, sous un ciel gris, deux voletaient au dessus de ma terrasse. Enfin là !… Un rituel, qui, chaque année, à la même date, me pousse, vers le ciel à les rechercher; dans l’impatience de cette offrande, si loin des hommes et de leur vanité…

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • globox

    |

    hey nouveau sur la blogosphère, viens visiter notre blog pour nous donner ton avis :) et peut aimer ce qu’on fait. 

     Globox.over-blog.com ou nous suivre sur twitter @leglobox

    Merciiiiiii

    Reply

  • Troubadour

    |

    Bonjour Monsieur, Plutôt d’accord avec cette rubrique. En effet, les conseils municipaux ne sont pas faits pour chanter l’amour courtois des troubadours. D’accord aussi avec vous pour dire que
    ces débats virils, quoique désormais partagés à 50/50 par la gent féminine, devraient rester dans la limite du respect dû aux personnes.

    Hélas, j’ai le regret de vous dire que vous devrez, sur ce point, chapitrer celui dont vous nous rappelez souvent qu’il est votre ami personnel. Je parle bien sûr de l’ancien maire Michel
    Moynier. Car c’est bien lui, à l’exclusion de tous les autres qui, jeudi soir, a franchi la ligne rouge que vous avez tracée, en attaquant personnellement et au ras du caniveau M. Jacques
    Adrados, ancien instituteur et élu très apprécié au-delà de son camp politique.

    En voici la raison ! M. Adrados avait taquiné M. David Granel en lui rappelant qu’il avait été son instituteur et qu’il avait trouvé sa dernière copie politique plutôt « passable ». Le ton
    humoristique de cette observation fut bien compris par M. Granel qui eut le bon goût de répondre en restant sur le même registre.

    J’ajoute que ce fut un joli moment de nostalgie, pour ceux qui ont vécu l’école publique des temps anciens, que cet échange entre l’instit nommant affectueusement son ancien élève par son prénom
    et l’élève pratiquant le vouvoiement respecteux. Hélas M. Moynier a rompu ce charme par son agressivité et sa grossièreté légendaires, ainsi que et sa totale imperméabilité au sens de l’humour.
    L’ami que vous êtes a du pain sur la planche.

    Cordialement et bon week-end de Pâques.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Bonjour Monsieur! Merci tout d’abord pour votre commentaire fort courtois. Vraiment! Vous me rapportez un moment de ce conseil municipal, qui fut semble-t-il agité. Je connais trop les
    protagonistes et Michel pour redouter ce genre de scéance.( Incidemment je dois vous dire que si je rappelle que l’ancien maire est mon ami, c’est que les circonstances m’ont amené à devoir le
    préciser. Je ne le fais certainement pas, si vous me connaissiez un peu vous n’en douteriez pas, pour en tirer je ne sais quel bénéfice, disons symbolique. Et puis, à me suspecter de parti pris (
    qui y échappe?…), autant que cela soit établi une bonne fois pour toutes et ne point perturber ainsi des esprits qui aiment trop les enfermer dans des cases bien définies. C’est tellement
    rassurant. Fermons donc la parenthèse! ) Je redoute donc  tant ces scéances que je n’y participent jamais. Il est toujours très difficile en effet de devoir y subir des paroles et des
    attitudes que chez d’autres on tolère mais que dans la bouche de ses amis on pourrait regretter…Je ne vous demande pas de me croire, mais le M.M dont vous me rapportez l’attitude est tellement
    différent, en privé, dans l’intimité de rapports de confiance…Où tout peut se dire, y compris et surtout sur ce quoi on différe… dans tous les domaines. Dans mon billet, j’écris ceci:  » Pour
    ma part, il est vrai, je préfèrerais un peu plus d’élégance et de civilité…Il est de mots et des tons qui ont le don de m’énerver… ». Cette phrase je ne l’ai pas écrite au hasard! Et elle s’
    adresse à tous les acteurs de la petite scène politique narbonnaise. Bon wek end pascal, et merci de me lire!  

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

l’Occitanie et la French Tech se noient à Las Vegas !

l’Occitanie et la French Tech se noient à Las Vegas !

Une consistance délégation conduite par la vice-présidente de la Région Occitanie en charge de l’économie et de l’innovation, madame Nadia Pellefigue et le directeur d’Ad’Occ, sa filiale, monsieur[Lire la suite]
Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Rue du Pont des Marchands. Samedi matin, entre Halles et rue du Pont des Marchand. Le ciel est encore gris de hauts nuages. Un léger vent marin les pousse vers l'intérieur des terres. Au-dessus de [Lire la suite]
Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d'échec. Le Caravage. Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément[Lire la suite]
Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :