Contre-Regards

par Michel SANTO

Sur le parvis de la Scène Nationale, Didier Mouly faisait son théâtre…

 

 
 

Samedi dernier, Didier Mouly faisait son théâtre. Dans son rôle habituel ! Celui de Tartuffe. Sur un parvis – de sa compétence – aux marches défoncées (1), sous un soleil de plomb et devant un public – petit – anesthésié, il a éreinté la gestion de la Scène Nationale – déficitaire – par Jacques Bascou – qui ne la gère pourtant point, même s’il elle est dans « ses compétences » et qu’il l’a finance ! Programmer une salle multimodale à 20 millions d’euros dont la gestion sera structurellement déficitaire, elle aussi, et demander au président de l’Agglo de lui refiler le Théâtre, pour le mieux gérer, c’était gonflé tout de même… Et il a osé ! Sa solution ? La « mutualiser » avec sa salle multimodale ! Comme pour le Parc des Expos, qu’il veut récupérer aussi  et mutualiser itou. Je me demande d’ailleurs pourquoi sa volonté récupératrice et sa fureur mutualisatrice pour résorber les déficits ne s’étend pas aux autres équipements culturels et sportifs transférés à l’Agglo : l’Espace de Liberté, le Conservatoire, la Médiathèque… Tous, sans exception, structurellement déficitaires, comme tous les services publics ! Ce qui aurait pour conséquence, évidemment, une accumulation de déficits ; et l’ouverture d’un abîme financier supporté par la seule Ville de Narbonne. Un spectacle affligeant… désespérant ! Le degré zéro du débat public et une « image » de la vie politique locale proche de la farce et du théâtre de l’absurde. Mais qui ne fait plus rire personne ! Un concert improvisé et inattendu de casseroles, organisé par les opposants à la salle multimodale de « Touche pas à mon Parc » était là pour judicieusement le souligner (2)…

(1)  À retenir l’annonce, il était temps, de leur réfection en septembre de cette année…

(2) Jusqu’à ce qu’un petit marquis de cabinet leur demande vertement de dégager !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (7)

  • Nunge Olivier

    |

    « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.  »
    Michel Audiard

    Reply

  • jahan

    |

    en tant que « comédienne », j’en ai été « soufflée »…. voilà un rôle certes, mais comme vous le dites si bien, on s’en amuserait, si c’était drôle…

    Reply

  • coupeaux

    |

    Pour accueillir Kamel Guennoun drôle de parvis !! pour une scène national !!pas très catholique….

    Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    C’est dit ; maintenant qu’elle est la solution?

    Reply

  • Remy

    |

    Refaire le parvis en septembre ? Quelle riche idée !!! Faire la rentrée théâtrale les pieds dans les gravas et au son des marteaux-piqueurs, voilà qui va attirer du public pour renflouer les caisses !
    Bravo l’artiste

    Reply

  • gerard coupeaux

    |

    toujours pas de commentaire pour celui qui a écrit article!!!!!!!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

    L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lie[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :