Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘carcassonne’

Nuages toxiques à Carcassonne, le vent disperse la pollution. Le préfet et le maire respirent !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : “Nuages toxiques à Carcassonne, le vent disperse la pollution. Le préfet, J.M Sabathé et le maire, G.Larrat respirent !! “

 
 

Lire aussi le billet source (ici).

   
 

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche.

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Le pathétique appel de Carcassonne de madame Delga et des élus PS occitaniens…


Lundi, à Carcassonne, à l’initiative de Carole Delga¹, les principaux élus socialistes de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée – présidents de conseils départementaux, députés, sénateurs… – ont décidé de formaliser et d’apporter leur soutien à Benoît Hamon dans un “Appel” au rassemblement, dont ils auraient pu se passer, tant il est… pathétique. Un texte fourre-tout, sans cohérence politique, et susceptible même d’évoluer nous dit-on, où la majorité de ces élus, qui soutenaient et faisaient campagne pour Manuel Valls et la défense du bilan du quinquennat de  François Hollande, se placent désormais dans le sillage du vainqueur de la primaire qui, pourtant, n’a jamais cessé, depuis l’élection de François Hollande, d’en combattre la ligne et ses réalisations.

Carcassonne ! La dame du Préfet démissionne de la Ville : saison 2 !


Dans mon billet précédent, j’ai voulu traiter cette affaire, tant elle est emblématique – et caricaturale – de certaines pratiques locales, sur un mode ironique, sans rien cacher cependant des responsabilités en cause. En effet, et très curieusement, dans l’article de la Dépêche référencé précédemment, le responsable du pôle culturel de la Ville, Monsieur Dupont, est souvent cité et présenté, de fait, comme l’homme clef de cette étonnante situation, et son seul coupable.

La dame du Préfet de l’Aude démissionne de la Ville de Carcassonne : Saison 1 !


Samedi midi, un ami bien informé des affaires carcassonnaises me signalait que la femme du préfet de l’Aude venait d’être recrutée par la Ville de Carcassonne, à son pôle culturel. Dans l’impossibilité de vérifier cette info, j’ai préféré attendre un peu. Bien m’en prit car c’était d’une démission, “pour raisons personnelles” de cette dame dont il s’agissait, pas d’une embauche. Démission effective depuis  samedi matin, précise la Dépêche de ce jour.

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs: “Henri Gougaud, Les voyageurs de l’aube”

ob_076c83_gougaud

Jean Pierre Vialle lit beaucoup et note ses impressions de lecteurs compulsif dans un blog: “Mes belles lectures”. Je le connais depuis de nombreuses années. Nous avons eu l’occasion de nous rencontrer alors que nous étions encore en “activités professionnelles”. L’économie régionale et locale, les entreprises en étaient l’occasion. J’ignorais alors son goût pour les livres. À la “retraite” (active) désormais, résidant dans le “Narbonnais”, il nous fait partager ses “coups de coeur”. Quand l’envie lui prendra, il pourra déposer, comme aujourd’hui, dans ce “Coin lectures” de Contre-Regard.com, certaines pages de son journal de lecteur. Comme celle-ci consacrée au dernier roman de Henri Gougaud: “Les voyageurs de l’aube”, Albin Michel, 2015. On pourra lire aussi avec profit la très subtile analyse qu’en fait Claire Mazaleyrat: (ici)

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio