Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Hidalgo’

La France et Paris n’ont pas les moyens de J.O en 2024. | Contre-Regards.com

non-aux-jo


Pour Jean-Pascal Gayant, économiste du sport, les JO sont une catastrophe économique pour les villes d’accueil. La ville de Rome en a  tiré les conséquences politiques ; et j’aurai aimé que les partisans de “Paris 2024” et madame Hidalgo, plutôt que de s’en réjouir  en fassent autant. Comme si notre pays n’avait pas d’autres priorités sociales et économiques à régler ! Aussi, mon intention était d’exposer les raisons de mon désintérêt pour cet appel à la mobilisation à laquelle nos élites politiques et sportives ne cessent de nous inviter, à coups d’indécents  placards publicitaires, en faveur de la candidature de la Ville-Lumière. Mais la lecture récente de cette tribune de J.P Gayant, dans la Matinale du Monde – édition abonnés –  m’a semblé beaucoup plus pertinente que tout ce que j’aurai pu écrire sur ce sujet. Je la livre donc ici dans son intégralité.

Tel-Aviv sur Seine : le deux poids-deux mesures des droits-de-l’hommistes

xvm233ca76c-401a-11e5-b4c1-223e6de779d9

Un article de Maxime Tandonnet (son blog est: ici)

La nouvelle polémique française de l’été semble particulièrement déplacée. Nous assistons à une mobilisation de divers groupuscules de plusieurs tendances idéologiques, soutenus par une frange de l’opinion publique, contre la manifestation «Tel Aviv sur Seine». Celle-ci, organisée par la mairie de Paris, est destinée à valoriser la gastronomie, le mode de vie et la culture de cette ville. L’émotion légitime causée par la mort d’un bébé palestinien, tué dans des conditions atroces par des colons extrémistes, paraît être à l’origine de ces réactions.

Sale temps pour les mâles à Paris !

imgres-copie-12.jpeg

Des dames, qui ne sont pas petites, Hidalgo, NKM, Dati et peut-être même Duflot, veulent conquérir Paris. C’est à un gynécée très agité, que ces prochaines municipales vont ressembler. Mais il faut, en chaque sein à droite et à gauche, d’abord, par des primaires, éliminer. Rachida, la première, vient d’exécuter de proches amis de Nathalie. Goasquen a été prié instamment de la fermer, au motif qu’il voulait « coucher »; ce qu’elle aurait refusé ayant d’autres chats à foueter. Comme Debré ! qui lui reproche de s’être embourgeoisée, et qui ne pourrait la blairer parce qu’elle se serait émancipée de ses pauvres quartiers. Quant à Hortefeux, sans pitié, elle le juge nul pour avoir, à l’Intérieur, passé sont temps à opposer les français. Il ne pleut pas qu’à Nantes ! Sale temps pour les mâles dans la capitale. Enfin, ceux qui courtisent Kozciusko Morizet ! Coincés entre l’ambitieuse polytechnicienne diaphane au style sagement  policé et l’ancienne beurette déterminée aux directes manières, on comprend qu’ils aient le bourdon nos bonhommes. Les cloches, sur Paris, n’ont pas fini de sonner pour les primaires de l’UMP. Les cloches ou le tocsin !