Articles marqués avec ‘Philippe Saurel’

Chronique de Narbonne et d’ailleurs.Un crash politique du PS en décembre 2015 en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon!?

carte_region_2015_v5

Dans un récent billet , je notais que la décision de Martin Malvy  de ne pas conduire les socialistes et leurs éventuels alliés lors des élections régionales de décembre prochain dans le cadre de la grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, fragilisait leur capacité à conserver cet ensemble aujourd’hui séparé, mais sous leur contrôle. Je n’y reviendrais pas, et renvoie mon lecteur à sa lecture (ici). À cela , il convient de rajouter à présent deux autres éléments, qui aggravent considérablement la situation du PS, et qui, tous deux, trouvent aujourd’hui des points d’application en Languedoc-Roussillon.

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, veut fédérer toutes les intercommunalités! C’est à dire?

saurel

Philippe Saurel, le maire de Montpellier est venu à Limoux pour évoquer le grand chantier du Pôle Montpellier Méditerranée, nous dit-on dans la Dépêche du Midi du 6 décembre. Un projet qui consisterait à « regrouper un maximum d’intercommunalités pour totaliser dans une méga structure en continuité géographique sur le Languedoc-Roussillon une population de 500 000 habitants, et pesant de tout son poids dans le concert des futures régions. » Une association de fait , de type 1901 ou de toute autre forme pour fédérer des interommunalités, si je comprends bien – mais qui, dans tous les cas de figure, ne pourrait évidemment pas posséder un statut de collectivité territoriale – et qui reposerait sur cinq piliers : le développement économique , l’amélioration de la qualité de vie : santé alimentation, numérique, l’innovation,  les transports et l’enseignement supérieur.

Petite contribution à l’édification morale des électeurs montpelliérains

photo_philippe_saurel_interview_video_web_tv_sie

Philippe Saurel, le dissident socialiste, l’a donc emporté à Montpellier. Un ami narbonnais, amateur d’art contemporain comme lui, qui le connaît très bien, me disait de ce dentiste, mis en piste par Georges Frêche, qu’il n’avait qu’une seule idée en tête depuis son entrée en politique : être un jour maire de Montpellier.

La fin programmée du système Frêche à Montpellier, et ailleurs !

170x170-ct

La décomposition du système Frêche n’en finit pas de produire ses effets délétères sur le PS, à Montpellier en particulier. La disparition de celui qui avait fait de ce parti une machine à sa seule main afin de conquérir tous les pouvoirs passant à sa portée , n’a pas permis, malheureusement , que soit mis fin à des pratiques que, par « libéralisme bourgeois », comme l’on disait dans ma jeunesse, je ne qualifierais pas – ici en tout cas. Le couple Bourquin-Navarro suffit à les caractériser !

Articles récents

  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    2 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
  • Deux, trois remarques sur les législatives 2022 dans l’Aude, et ailleurs…
      Lu.20.6.2022 Dans mon département : l’Aude, sur les trois députés sortant LREM, seul celui de la deuxième circonscription (celle où je vote) Alain Perea, était en lice au second tour face à un […]
    4 commentaires
  • Des chats et des hommes !…
        Sa. 6..6.2022 Quand j’ai été interpellé par cette dame d’un âge moyen fraîchement permanentée et bourgeoisement mise dans ce hall d’entrée d’un magasin alimentaire, j’ai tout d’abord […]
    2 commentaires