Articles marqués avec ‘Régionales 2015’

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. Damien Alary et le Conseil régional du Languedoc-Roussillon disent « non » à Toulouse capitale!

damien-alary-ce-n-est-pas-une-hemorragie-comme-on-essaie_1440847_418x209

Le Conseil régional du Languedoc-Roussillon s’est prononcé contre le projet de décret qui fixe Toulouse comme « chef-lieu provisoire » de la nouvelle grande Région, ce vendredi 24 juillet. A l’exception de l’opposition de droite (« Les républicains ») et de l’Union centriste qui n’ont pas souhaité « prendre part au vote », des élus divers gauche François Delacroix et Robert Navarro qui se sont abstenus, l’assemblée régionale a émis un « avis défavorable » sur proposition du président socialiste Damien Alary. Un Damien Alary, pourtant encore numéro 2 de la liste socialiste conduite par la « toulousaine » Carole Delga.

Chronique de Narbonne et de la Grande Région.Europe Ecologie veut un statut catalan dans la future Région: ça craint!

langevine_onesta_la_clau

Le grand concours de la démagogie électorale est ouvert. Après le « cinquième niveau territorial » alaryen, la transhumance des futurs conseillers régionaux entre Toulouse et Montpellier, de Carole Delga, l’arrêt de la fusion promu par Dominique Reynié, voici le statut particulier des Verts pour la Catalogne Nord. Et pourquoi pas, tant qu’on y est, rénover les châteaux Cathares pour en faire des « Paradors » et imposer le l‘Occitan et le Catalan comme  langues officielles de la future Assemblée Régionale…

Mes Contre-Regards sur Radio Grand Sud FM (1) – Radio Barques – du 9 Mai 2015: Port la Nautique suite; PRG régionales 2015

Capture d’écran 2015-03-01 à 14.18.42  
Partie 1 : Visite ministérielle en Narbonnaise…au menu: logement social et PRG. La Nautique: bataille navale…suite: Robert Déjean nommé amiral de la flotte. Effet papillon à Narbonne…Diane retarde des chantiers…qui battent de l’aile.

Et voici déjà que le scrutin départemental est projeté sur les régionales de décembre 2015…

Capture d’écran 2015-03-28 à 10.10.02  

Une première indication de ce que pourrait être la carte politique des grandes régions en décembre 2015. De quoi donner la migraine à Hollande et Valls… Et qui explique les manoeuvres en cours pour rassembler toute la gauche. Cette carte a été construite sur ce scénario, alors que le PCF, le FDG, l’extrême-gauche et nombre d’écolos alliés à Mélanchon feront leurs propres listes. Pour rappel, dans la région Nord-Picardie, la gauche gouvernementale a fait 1,2 million de voix, la droite gouvernementale 1,25 million, et le FN 1,45 million, au premier tour des départementales. Conclusion ? De quoi donner la migraine aussi à l’UMP-UDI, dans la grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon; un Languedoc-Roussillon qui, tout seul, verrait certainement le FN à la tête de son exécutif…

Castries : Philippe Saurel convoque le « parlement des territoires ». Dans quel but et pourquoi?

unereconstitution-du-languedoc-roussillon-avant-meme-la_1369587_667x333

Dans le Midi Libre, ceci:

Le maire de Montpellier et président de la métropole, Philippe Saurel, a organisé mercredi au château de Castries la première réunion du parlement des territoires englobant les territoires de l’actuel Languedoc-Roussillon et de l’Aveyron.

Le président de la métropole de Montpellier, Philippe Saurel, a organisé ce mercredi la première réunion du parlement des territoires, instance chapeautant l’idée d’un pôle métropolitain, englobant les territoires de l’actuel Languedoc-Roussillon et de l’Aveyron. Une cinquantaine de présidents des intercommunalités de la région ont souhaité s’associer à la démarche.

L’idée : favoriser le développement économique, être « une force de proposition et d’opposition » dans le cadre nouveau de la grande région, pour faire en sorte que ces intercommunalités ne deviennent pas de « simples guichets » du futur conseil régional… Comme une reconstitution du Languedoc-Roussillon avant même la naissance de la future grande région.

Via Castries : Philippe Saurel convoque le parlement des territoires.

Quel est l’intérêt de cette proposition de P. Saurel?

Effacer l’actuel Conseil Régional, Damien Alary, son président et sa majorité, du paysage politico-institutionnel, sans aucun doute. Lui faire savoir qu’il se préparait déjà pour les prochaines régionales, dans le cadre de la grande région, avec les mêmes objectifs que ceux des départementales dans le 34, à savoir se placer en situation de « faire le roi », de droite ou de gauche, évidemment. Démontrer, enfin, qu’entre la région et les intercommunalités les Départements n’avaient qu’une existence et des pouvoirs marginaux, ne comptaient pas, probablement.

Cela dit, et sur le fond, si je puis dire, réunir deux fois par an ce « prétendu Parlement », n’aura strictement aucun intérêt du point de vue du fonctionnement institutionnel et politique de la future grande Région. Sauf à en changer la perspective et poser, non ce pôle métropolitain, mais le multipôle métropolitain régional, ce qu’il est en réalité, en espace d’aménagement à « structurer » . Sur ce point, voir mon analyse en cliquant sur (ici)