Contre-Regards

par Michel SANTO

Trois remarques sur la dernière session du Grand Narbonne !


Ping-Pong juridico-politique entre La Ville et l’Agglo. Lors d’une première manche, l’opposition à Didier Mouly avait obtenu le réexamen du Débat d’Orientation Budgétaire de la Ville (D.O.B) au motif, justifié, que n’y figuraient pas des éléments financiers pourtant imposés par la loi . Depuis, le groupe de Didier Mouly à l’Agglo, vient de renvoyer la balle dans les pieds de Jacques Bascou, au motif, fondé, que le D.O.B du Grand Narbonne, n’avait pas fait l’objet d’un vote, contrairement à la loi lui aussi, et demande en conséquence l’annulation de son budget primitif, ce qui n’est toutefois pas une condition suffisante ! Pourquoi ? Parce qu’il faudrait, en effet, que Didier Mouly démontre, notamment, que les recettes fiscales ou le montant des emprunts figurant au budget voté par les élus communautaires sont manifestement sous ou sur-évalués par rapport à ceux présentées, lors de la session précédente, dans Document d’Orientation Budgétaire. Prenons un seul exemple ! Imaginons que le D.O.B de l’Agglo ne prévoit en recettes que le maintien de ses taux d’imposition et de sa masse salariale, mais que le budget voté fasse état d’une augmentation importante de ces mêmes taux et de ses effectifs ; alors, oui, ce défaut d’information des élus communautaires et le budget vicié en découlant devrait être rééxaminé et, à défaut de l’être, sa délibération pourrait être annulée par le tribunal administratif. N’ayant pas sous la main ces textes budgétaires, je ne me prononcerai pas sur les suites de cette controverse, mais il m’étonnerait que cette désinvolture juridique, certes formelle, aille jusqu’à ce dernier terme souhaité par le groupe de Didier Mouly. Je note, aussi,  que, lors de cette dernière session budgétaire du Grand Narbonne, se tenait, le même jour, le « grand » meeting de Benoît Hamon à Montpellier ; et qu’une petite cohorte d’élus appartenant au groupe socialiste et apparentés de Jacques Bascou a préféré s’y rendre pour faire la « claque » plutôt que de participer au vote du budget – si j’en crois ce que m’en a rapporté un de leurs collègues. Une manière peu orthodoxe de  marquer ainsi l’intérêt porté par ces élus à cet acte décisif engageant le Grand Narbonne pour l’année en cours. Enfin une dernière remarque sur un fait politique passé totalement inaperçu, comme si le fait que monsieur Guy Sié, le maire de Fleury d’Aude, se soit prononcé en faveur de ce budget 2017 du Grand Narbonne, n’était qu’une simple et banale formalité. Je rappelle donc aux esprits oublieux que Guy Sié, appartient au groupe d’opposition de Didier Mouly, et que, jusquà cette dernière session, comme ce dernier et ses amis, il a toujours voté contre les budgets de l’Agglo… De sorte que l’on peut à bon droit s’interroger sur ce que sera son attitude pour la suite de son mandat qui, en toute logique, devrait l’amener à adopter, comme d’autres avant lui, le même point de vue que ses collègues du groupe du maire de Port la Nouvelle, Henri Martin (divers droite et « indépendants ») qui donnent régulièrement à Jacques Bascou une « majorité de gestion ». Nous n’en sommes pas encore là, mais si cette prise de distance de monsieur Guy Sié envers Didier Mouly devait se confirmer dans les mois qui viennent, elle signalerait incontestablement un isolement politique du maire de Narbonne et un échec de sa stratégie d’opposition radicale à la politique menée par la majorité conduite par Jacques Bascou. Un échec contenu en germe dès l’ouverture de ce mandat et la constitution d’alliances politiques transpartisanes…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Encore et toujours des luttes intestines qui écartent nos élus des problèmes réels et sérieux. Nous sommes dans la cité de joie qui produit le plus de pauvres et de larmes. On ne peut pas être fier d’être Narbonnais. Ils n’ont pas compris qu’ils ont un CDD de vie ,quel passif vont-ils laisser ???

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

   Eugénie Bastié, comme de nombreux autres journalistes, s'interroge dans le Figaro du jour : "Médias, pourquoi tant de haine ?". Une haine allant jusqu'à l'agression physique dans les[Lire la suite]
Chronique de Narbonne ! La plainte de Sainte-Cluque…

Chronique de Narbonne ! La plainte de Sainte-Cluque…

Eh bien ça promet ! Il ne suffisait pas que le porte parole du groupe d'opposition, Nicolas Sainte Cluque, conseiller général PS, dénonce la politique et les actions du maire Didier Mouly, avocat [Lire la suite]
Notes sur quelques aspects de la vie et de l'actualité narbonnaise...

Notes sur quelques aspects de la vie et de l'actualité narbonnaise...

D'abord cet épigraphe de Miguel Torga : « L'universel, c'est le local moins les murs », pour ouvrir ces notes prises à la volée ; en comprendre le sens. *Le président du Grand Narbonne annonce par vo[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :