Contre-Regards

par Michel SANTO

Trop de com, trop d’images altèrent le sens profond d’une politique, d’une action…

  Grand Narbonne 2018-06-21 à 14.40.04    

Dans le cadre du quarantième anniversaire de la création de la « politique de la ville », l’État a décidé de mettre en valeur les porteurs de projets les plus innovants ou remarquables. Et, dans l’Aude, le Préfet Alain Thirion, a attribué  le label « 40 ans de la politique de la ville, inventons les territoires de demain » au Grand Narbonne pour sa « Semaine de l’égalité ».

Dans ce cadre, à Narbonne, Coursan et Port-la-Nouvelle, Le Grand Narbonne a donc organisé des journées ludiques, conférences, expositions, spectacles à destination de plus de 700 élèves des quartiers prioritaires et des communes, du grand public et des élus « afin de réfléchir autrement et de lutter contre les stéréotypes et les préjugés » ; des journées conçues comme un temps d’expression, d’échanges, de débat et de sensibilisation d’un large public aux valeurs de la République et de la citoyenneté.

Bien ! Tout cela est ma foi fort utile ; et en dit long sur l’état des moeurs sociaux dans notre pays. Mais de là à présenter cette initiative d’un genre très classique, comme remarquable et innovante, me paraît, à tout le moins, disons, excessif ; l’excès de communication des autorités publiques, en la circonstance, ayant même pour effet de susciter dans l’esprit du public visé (et concerné) un sentiment contraire d’insatisfaction…

On ne le dira jamais assez : trop de com, trop d’images altèrent le sens profond d’une politique, d’une action…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Henri Forgues

    |

    Mon cher Michel, quand tu parles de com, je ne peux m’empêcher de penser aux comptes rendus journalistiques qui concernent nos collectivités et plus particulièrement notre agglomération. Qu’un budget soit voté à 75 % ou un compte administratif à l’unanimité occupent une ligne. Je ne parle pas des décisions en faveur des zones d’activité créatrices d’emplois qui ne semblent intéresser personne.
    Bref, le travail sérieux mené par les élus n’obtient pas un franc succès auprès de nos journalistes qui préfèrent faire les gorges chaudes des petites chamailleries ou de basses manœuvres de destabilistion politique des responsables.
    Alors, même s’il est vrai que parfois, la com fait un peu mousser les récompenses officielles ou les labels reçus, j’ai tendance à être indulgent, considérant que, ma foi, il s’agit d’une petite compensation. En écrivant ces mots, j’ai une pensée pour Jacques Masseboeuf qui fut un immense directeur du crédit Agricole et je ne peux résister à te relater une petite anecdote. J’etais ,à ce moment-là , un jeune directeur et avec l’insolence de mes vingt trois ans je lui dis mon étonnement devant son bonheur d’avoir obtenu le mérite Agricole, lui qui n’avait à courir derrière aucun des honneurs et médailles.Il me fit alors une réponse que j’ai citée, bien des années plus tard, lorsqu’à mon tour je reçus le « poireau »: «  Vous êtes jeune », me dit-il, « mais dans quelques années,vous comprendrez le bonheur de ne recevoir que des compliments pendant une journée et la remise d’une médaille fait partie de ces moments exceptionnels où l’on vous encense! » Et si , finalement, nos élus avaient un peu besoin de ça ?…Bien à toi, mon ami Michel.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :