Contre-Regards

par Michel SANTO

Un casseur est un casseur, foot ou pas, français ou pas, binational ou pas . Point !

Capture d’écran 2014-06-27 à 14.02.19

Le Monde.fr de ce jour . Un titre, en gras, la fête “…ternie par des interpellations .” Et la phrase d’intro de l’article, en caractères normaux : ” Des incidents ont terni la fête…” Qui croire ? Le titreur ou le rédacteur? Serait ce le même, et serait-il bi-polaire ? Comme la plupart des commentateurs … Qui expliquent aussi : c‘est une manifestation publique, populaire, émotionnellement très intense … et puis l’ivresse … des jeunes qui appartiennent en plus à la population la plus touchée par le chômage … une importante minorité culturelle  stigmatisée etc… etc… Rien que de très banal en quelque sorte ! Un détail de l’histoire du Mondial ?! Une rhétorique pétrie de mauvaise conscience et qui reprend, à l’envers, celle de l’extrême droite. Pour, nous dit-on, la combattre. Alors qu’elles se nourrissent l’une l’autre … Comme la “bonne” et la mauvaise conscience … Un casseur est un casseur, foot ou pas, français ou pas, binational ou pas . Point ! Est ce si compliqué à dire ?

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire