Contre-Regards

par Michel SANTO

Un jour, nous avons recommencé à prendre des trains qui partent…

© Thinkstock


Ce matin, 8h 30, marché de plein air, sur le parvis des Halles, fouillant l’étal de mon brocanteur à la recherche d’une éventuelle « pépite » littéraire. Vent glacial, personne alentour. Rien ! J’y retourne après trois pas faits à couvert dans l’allée centrale. Déserte ! Et je découvre, pourtant bien apparent, un Pierre Assouline : « Sigmaringen ». Neuf. Il n’a jamais été ouvert. Je le feuillette ! Juste après la page de garde, un ticket de caisse de la papeterie Pratx daté du 31 janvier 2014. Net à payer 21€ : « merci de votre visite ». Je lis les premières lignes du prologue :« Un jour, nous avons recommencé à prendre des trains qui partent. La fidélité aux horaires n’est elle pas le signe tangible de la renaissance d’un pays ? Cela n’a l’air de rien mais le retour à l’exactitude à une certaine portée morale… » Pierre Assouline (Sigmaringen)

Hier soir, sur la « 3 » de ma Région, un responsable de la CGT s’interrogeait à haute voix, gravement, sur le fait qu’aucun TGV ne devrait circuler, jeudi, en Occitanie. Et de soupçonner sa direction d’en être seule à l’origine pour l’empêcher de participer au rassemblement national de ce jour à Paris. Un sabotage en quelque sorte !

Priver ce militant et ses camarades d’un voyage gratuit financé par des clients privés, eux, de trains par ses collègues en grève, serait donc, à l’en croire, scandaleux… Je dois avouer que je n’ai pas encore saisi l’exacte portée morale de son propos…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • camus thierry

    |

    Chacun voit midi à sa porte . Pour ma part , j’aurai tendance à soutenir ces cheminots qui défendent au delà de leur statut une certaine idée du service public . ont-ils d’autres possibilités que la gréve pour défendre leur cause . Il se trouve que l’un de mes plus proches amis est cheminot , conducteur de TGV , il n’est pas trop CGT mais il m’a confié que la volonté de ce gouvernement ultra-libéral était de démanteler la SNCF . Macron est sur la même ligne que Margaret Thatcher , à ce propos je propose de voir ou de revoir l’excellent film de Ken Loach : The Navigators . Certains considèrent que les fonctionnaires de tout poil sont des privilégiés , bien sur si nous les comparons aux SDF , aux bénéficiaires du RSA et aux esclaves qui travaillent pour Auchan , Amazon et consorts , il est fort dommage que ces personnes ne puissent pas faire gréve . Ne désespérons pas , le mois de mai arrive , sait-on jamais .

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Gouvernement ultra libéral ! Bigre, comme vous y allez quand plus de la moitié de la richesse produite dans ce pays est captée et redistribuée par des administrations publiques. À cette aune, la Corée du Nord serait social-démocrate. Je plaisante, mais quand même, qui parle de démanteler la SNCF ? Par contre, il est vrai que l’ouverture à la concurrence en 2020, si rien n’est fait, risque d’entraîner cette entreprise sur endettée aux coûts d’explorations insensés et aux services déficients, sur la pente d’un déclin assurée . Croyez vous que ses clients et les contribuables vont longtemps encore supporter d’avoir à payer pour un statut quo suicidaire. D’autant que la réforme envisagée ne touche aucun des droits acquis par les cheminots actuellement en activité…

      Reply

  • Martinez

    |

    La SNCF est un service public qu’il sera toujours difficile de rentabiliser , néanmoins Il serait juste d’aligner le régime de retraite sur le privé. Par contre ce qui plombe notre économie c’est la charge des structures pléthorique de l’état : Députés, Ministres, Sénateurs , Présidents et vices président d’agglomération , employés territoriaux en tous genre . Il sera difficile de toucher aux régimes spéciaux et pourtant ce qui était possible dans le passé lorsque nous étions quasiment en plein emploi, ne l’est plus aujourd’hui.

    Reply

  • Aubut Claude

    |

    Alors que je recevais quotidiennement des nouvelles de Narbonne où j’ai vécu la plus grande partie de mon existence je n’éprouvais pas la nécessité de correspondre avec vous…maintenant je ne reçois plus ce message rituel depuis trois semaines environ et je suis curieux d’en connaître la raison.Mon IPad fonctionne normalement;le fournisseur d’Internet aussi.Où se trouve l’explication ?Eclairez ma vielle lanterne Monsieur Michel Santo

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Regardez si vous ne les recevez pas dans votre boîte spams ou indésirables C’est la seule explication !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Rue du Pont des Marchands. Samedi matin, entre Halles et rue du Pont des Marchand. Le ciel est encore gris de hauts nuages. Un léger vent marin les pousse vers l'intérieur des terres. Au-dessus de [Lire la suite]
Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d'échec. Le Caravage. Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément[Lire la suite]
Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

   Eugénie Bastié, comme de nombreux autres journalistes, s'interroge dans le Figaro du jour : "Médias, pourquoi tant de haine ?". Une haine allant jusqu'à l'agression physique dans les[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :