Contre-Regards

par Michel SANTO

Une prudence de sioux.

 

Il paraît que Georges Frêche est prudent comme un sioux. C’est Patrick Nappez qui l’écrit dans l’édition du 16 février (Midi Libre Narbonne). Il le présente même comme un exemple à suivre pour la constitution d’une grande agglo sur la Narbonnaise après l’échec de l’initiative prise par Michel Py, le maire de Leucate.

Cette sagesse, cette vertu  cardinale serait donc l’apanage de notre pourfendeur de harkis et de blacks. Condamné par la justice et exclu du Parti Socialiste, ce Monsieur posséderait des qualités d’esprit qui lui permettrait de s’abstenir de tout ce qui pourrait être une source de dommage ! Sans rire ! Je ne sais si un journaliste a jamais pensé cela, mais il est dorénavant fortement suggéré, à Narbonne, que le savoir faire du grand sioux régional est des plus fréquentable. Il est vrai que ses nombreux et brutaux dérapages n’ont fait l’objet d’aucune mauvaise humeur en terre narbonnaise.

Par quels mystères? Inattention, manque de discernement,prudence…

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :