Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Grande Région LRMP.Régionales2015: Saurel fait son marché occitan à Narbonne…

la-carte-des-capitales-regionales-ne-sera-revelee_1400083_418x209

Philippe Saurel continue son marché dans les départements de la Grande Région. Il sera, jeudi prochain, sauf imprévus, à Narbonne, où il rencontrera Didier Mouly, Bertrand Malquier et Jean-Marie Orrit. Officiellement pour parler du futur musée de la romanité ( Murena ), porté par la Région et Damien Alary. Ce dernier, comme Didier Codorniou, son référent local sur ce dossier, et  Jacques Bascou, le président du Grand Narbonne, vont certainement apprécier ce court-circuitage audacieux. En réalité, il s’agira de bien d’autres choses, et, surtout, évidemment, des prochaines régionales et de la constitution de la liste départementale L’Aude, est un département « compliqué » pour Philippe Saurel depuis la signature de l’accord PS/PRG. Codorniou, dont il espérait qu’il viendrait à ses côtés, devrait être placé en deuxième position sur la liste départementale, et les personnalités, de son niveau, disponibles pour rejoindre le maire de Montpellier sont, de ce fait, rares, pour ne pas dire inexistantes. Jean Claude Pérez, le député PS de Carcassonne qui pourtant conteste ouvertement la légitimité de la liste audoise et critique, comme sa collègue députée de Haute Garonne Monique Iborra, la ligne et les accords d’alliances voulus par Solférino, n’ira cependant pas au-delà. Ce qui  est déjà  beaucoup, et provoque de sérieuses et vives tensions au sein des troupes militantes et de l’électorat de gauche du département. Plus précisément socialiste, puisque des offres concurrentes seront proposées… Mais pour en revenir  à ce déplacement Saurélien en terres narbonnaises, la seule chose dont je sois sûr, est que Monsieur Orrit, délégué à la culture occitane, est le seul candidat déclaré, à vouloir figurer dans une liste labellisée Saurel. Et cela tombe plutôt bien pour ce dernier à la recherche d’un profil occitaniste, disons ouvert. Qu’en pensent ses collègues divers-droite et son maire Didier Mouly? La question ne semble  pas émouvoir le jeune conseiller municipal déjà un peu « coincé » dans cette équipe et pas très à l’aise devant certains de ses choix, sans parler de ses méthodes. La réponse officielle ne saurait tarder! À suivre…

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Pantalonnades narbonnaises, suite...

Pantalonnades narbonnaises, suite...

    Monsieur Éric Parra, l’adjoint en charge du commerce, notamment, de ma charmante petite ville est très, très en colère. L’un de ses administrés, restaurateur de son état, serait [Lire la suite]
À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la [Lire la suite]
Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

    Lors du dernier conseil municipal, Didier Mouly a fait un surprenant discours introductif de politique générale. Il y a notamment déclaré que l’actualité tant nationale que l[Lire la suite]