Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. La guerre des dames Delga et Pinel aura-t-elle bien lieu?

Pour la grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Le PS a désigné depuis longtemps sa tête de liste : il s’agit de la secrétaire d’Etat Carole Delga, qui mène déjà campagne avec Damien Alary, l’actuel régent du Languedoc-Roussillon, en numéro 2. Et Christophe Borgel, député PS de la Haute-Garonne, le monsieur élections au PS, vient de le déclarer tout net :  « Le PRG n’aura pas la tête de liste. Ils l’ont déjà eu pour les Européennes dans la grande circonscription PS. Rappelons que 11 des 13 départements de la future grande région sont détenus par le PS ». Une tête de liste que Jean-Michel Baylet revendiquait pour la ministre du Logement, la Tarn-et-Garonnaise Sylvia Pinel. Conséquence, si le PRG ne plie pas, Sylvia Pinel conduira une liste autonome, avec ou sans Philippe Saurel et ses amis. À moins que le socialiste Damien Alary soit sacrifié, ou promu, au profit du néo PRG Didier Codorniou, et que Baylet, avec le bonus d’un fauteuil ministériel, s’en contente. Ce qui serait assurément une belle revanche pour celui qui candidatait alors à la succession de Christian Bourquin, mais une porte de sortie peu glorieuse pour le patron de la Dépêche du Midi et son parti. La première hypothèse, comme je l’ai déjà indiqué ici même, placerait le PS et la gauche en général  dans une situation politique très risquée: celle de perdre une des seules régions que les sondages , aujourd’hui, lui promettent. La seconde, elle, provoquerait  de sérieux dégâts dans les rangs militants et électoraux des socialistes du Languedoc-Roussillon.  Reste le problème Saurel. Que lui offrir pour le dissuader « d’y aller ». Un portefeuille ministériel, comme je l’ai déjà envisagé ici même il y a peu? Pas folichon tout ça! Conclusion: rien n’est joué, et les enchères à gauche n’ont pas fini de monter. Le 13 juin, Valls réunit tout ce petit monde et prépare un mini remaniement de son gouvernement, dit technique. Sérieusement!

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Jacques Perry

    |

    Crêpage de chignon en perspective chez ces dames – Pinel ayant une prééminence de rang et un désir pour l’ouverture de la ligne LGV Toulouse Bordeaux ce n’est plus le même axe politique – Mauvais jeu de mots : Du dégat à l’opinel. Le petit prince gruissanais n’est pas sorti du jeu loin de là !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

Pourquoi je ne crois pas à une sélection « éthique » en mai 2017 !

À lire et écouter certains commentateurs, ce matin, je me demande si l’on vit dans le même monde. Ils semblent en effet découvrir que la violence et les affaires « pourrissent » la v[Lire la suite]
Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le «Je». "Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment !

Ce que je retiens du débat d’hier est le « Je ». «Je ferai" ceci et cela, etc. Absurde, évidemment ! Les propositions démagogiques mises de côté, un président, sous la Ve République, ne [Lire la suite]
La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d'un absurde conflit !

La Société Nautique Narbonnaise et le Pavillon de la Nautique : fin d'un absurde conflit !

La Pavillon de la Nautique n’aura finalement pas été coulé par l’équipage aux commandes de la S.N.N, conduit par Robert Dejean. C’était pourtant l’objectif visé, on s’en souvient peut-être[Lire la suite]