Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne : les cafés narbonnais vus à travers la caméra de Jean Eustache .

images                   Une ambiance que ceux et celles de ma génération ont bien connue…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • elle

    |

    Quel superbe cadeau. Merci pour ce Narbonne que je n’ai pas connu. Les cafés étaient beaucoup plus fréquentés qu’aujourd’hui. J’ignorais que cet acteur (jp léaud ou Léautaud) avait joué dans un film se déroulant à Narbonne. Je vais tenter de le trouver.

    Elle

    Reply

  • Philippe Cazal

    |

    Super !
    Rediffuser les films de Jean Eustache, ce serait une idée à souffler aux gérants des salles narbonnaises.
    Cordialement
    Philippe Cazal

    Reply

  • coupeaux

    |

    bonjour super video de l’époque, quel souvenirs ,mais aussi revoir le film de jean eustache

    Reply

  • Mejicano

    |

    Une belle page du Narbonne de ma jeunesse, d’autant que j’ai connu personnellement Jean Eustache. Pétri de talent et atteint du mal de vivre… Merci !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Pour votre info, je viens de mettre en ligne un billet sur sa maison natale et la « place des quatre fontaines ». Bien cordialement…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

Deux ou trois mots sur mon "silence" sur le procédé Thor d'Areva-Malvési (Pas seulement !)

    Une « baleine rieuse » s’ébat depuis quelques jours dans le flux de mes rares billets estivaux et s'échauffe, car je ne dirai rien des graves menaces que ferait peser l'usine[Lire la suite]
Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Deux "cartes postales" de Gruissan – été 2017 !

Tous les soirs d'été (ou presque), c'est apéritif (pas toujours) au Café de la Paix. Toujours à la même place, à sa terrasse (en réalité un trottoir) le dos au mur, qui offre une "vue" à 180[Lire la suite]
Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

      Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un moi[Lire la suite]