Contre-Regards

par Michel SANTO

À quoi servent les primaires? À tuer ce qui reste des partis et à faire vendre du « papier! »

1111916_la-primaire-a-droite-mode-demploi-web-tete-021329285480

La primaire de la droite et du centre aura lieu les 20 et 27 novembre 2016. – RGA/REA

Quelques remarques sur les primaires, en général. Et d’abord cette question: à quoi servent les primaires? À tuer ce qui reste des partis et à faire vendre du « papier ». Je m’explique. Très vite! Avant qu’elles ne soient inventées, les partis avaient  au moins trois fonctions: représenter et exprimer les intérêts économiques et/ ou symboliques de groupes sociaux bien identifiés, former et sélectionner leurs cadres et élites politiques, produire idées et programmes en vue de la conquête et de l’exercice du pouvoir.

Cette troisième fonction est  aujourd’hui pour l’essentiel sous-traitée à des « laboratoires d’idées », la première n’a plus aucun sens, ou presque, dans une société où domine le primat de l’individu, quant à la deuxième, les élites et cadres s’auto reproduisent en milieux fermés. Les primaires, comme on peut le constater en ce moment avec celle du « LR » font exploser ce triangle fonctionnel originel. Chaque candidat se plaçant, en effet, en dehors des règles de son propre parti pour proposer son programme « présidentiel » autour de quelques « référents » idéologiques et sociaux. Dans ce jeu, le parti n’apparaît plus que comme « l’organisateur » d’une compétition électorale. Un secteur économique  tire profit de cette situation: les médias en général, instituts de sondage compris. Tous les jours, jusqu’en 2017, la vie politique française tourne ainsi autour des « primaires ». À droite, comme à gauche où on ne cesse d’en vouloir une aussi. Une guerre « d’ego », de postures  et « d’images ». La classe médiatico-politique s’en régale; et au quotidien nous gave… de papiers et de temps d’antenne. Ad nauseam! La politique est devenue un produit, une marchandise de la société du spectacle… (1)


Photo: source Les Echos (ici)

(1) Tout cela mériterait de longs développements. Mais à quoi bon!

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio