Contre-Regards

par Michel SANTO

Après le Bataclan, sur le chemin des plus belles intentions du Monde !…

 

   

La fille de Monsieur Patrick Jardin a été tuée, et avec elles de nombreux autres innocents, lors d’un spectacle donné au Bataclan, dans des conditions, on s’en souvient encore, ignobles ; un véritable massacre perpétré froidement par un commando d’islamistes agissant pour le compte de Daech. Depuis, il a, dit-il, la « haine » ; ce qu’on peut aisément comprendre, non ?  De cet homme fou de douleur, deux journalistes du journal « Le Monde » ont décidé d’en faire le portrait moral et politique. Et pour ce faire, elles mettent en miroir, notamment, de manière subliminale la personnalité et la lettre ouverte d’Antoine Leiris publiée sur Facebook après la mort de sa femme : « vous n’aurez pas ma haine », elle aussi victime des mêmes terroristes. Circonstance aggravante : la lourde insistance sur ses soutiens par l’extrême droite, et si peu dans le camp dit « progressiste », pour que le rappeur Médine ne puisse se produire, comme prévu, sur la scène du Bataclan. Et ce titre encore : « Un père sur le chemin de la haine » (ce dernier mot “haine” marqué en gras dans sa version papier !), qui annonce le message, sournois, de cet article : d’un côté le mal et la haine, de l’autre, le bien, et quoi donc : le pardon ?  Autant le dire, je n’ai pas supporté cette façon de rendre compte de la douleur de Patrick Jardin – et de ses manifestations publiques et politiques. Car sous le voile de ce texte sans aspérités*, lisse, cruels sont ses effets sur l’image publique de cet homme profondément malheureux. Mais voilà, la bonne conscience n’a que faire de cela : elle emprunte toujours des  chemins pavés des plus belles intentions du monde…

*Ce texte, publié dans la Matinale du journal “Le Monde”, est disponible en format PDF en cliquant sur ici.

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :