Contre-Regards

par Michel SANTO

Après le Bataclan, sur le chemin des plus belles intentions du Monde !…

 

   

La fille de Monsieur Patrick Jardin a été tuée, et avec elles de nombreux autres innocents, lors d’un spectacle donné au Bataclan, dans des conditions, on s’en souvient encore, ignobles ; un véritable massacre perpétré froidement par un commando d’islamistes agissant pour le compte de Daech. Depuis, il a, dit-il, la « haine » ; ce qu’on peut aisément comprendre, non ?  De cet homme fou de douleur, deux journalistes du journal « Le Monde » ont décidé d’en faire le portrait moral et politique. Et pour ce faire, elles mettent en miroir, notamment, de manière subliminale la personnalité et la lettre ouverte d’Antoine Leiris publiée sur Facebook après la mort de sa femme : « vous n’aurez pas ma haine », elle aussi victime des mêmes terroristes. Circonstance aggravante : la lourde insistance sur ses soutiens par l’extrême droite, et si peu dans le camp dit « progressiste », pour que le rappeur Médine ne puisse se produire, comme prévu, sur la scène du Bataclan. Et ce titre encore : « Un père sur le chemin de la haine » (ce dernier mot “haine” marqué en gras dans sa version papier !), qui annonce le message, sournois, de cet article : d’un côté le mal et la haine, de l’autre, le bien, et quoi donc : le pardon ?  Autant le dire, je n’ai pas supporté cette façon de rendre compte de la douleur de Patrick Jardin – et de ses manifestations publiques et politiques. Car sous le voile de ce texte sans aspérités*, lisse, cruels sont ses effets sur l’image publique de cet homme profondément malheureux. Mais voilà, la bonne conscience n’a que faire de cela : elle emprunte toujours des  chemins pavés des plus belles intentions du monde…

*Ce texte, publié dans la Matinale du journal “Le Monde”, est disponible en format PDF en cliquant sur ici.

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Articles récents

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

C'est dans les titres de la rubrique "Faits divers" des journaux de province que l'on trouve des merveilles d'humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d'esprit — d'[Lire la suite]
Saveurs des terroirs : la semaine Bavaroise s'invite aux halles de Narbonne…

Saveurs des terroirs : la semaine Bavaroise s'invite aux halles de Narbonne…

      Mercredi matin, les murs et les piliers des Halles ont soudainement tremblés : une fanfare bavaroise y faisait son entrée, plein cuivres et au pas cadencé. Martiale et [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :