Contre-Regards

par Michel SANTO

Au Grand Narbonne, le feu couve encore sous son crématorium…

     

C’était jeudi au conseil communautaire ! Comme prévu la délibération à l’ordre du jour portant création d’un deuxième crématorium a mis le feu aux poudres. Le groupe d’Henri Martin, celui de Didier Mouly et des conseillers “volants” se sont retrouvés dans le secret des délibérations pour trancher dans le vif (façon de parler !). À la sortie égalité parfaite ; et donc, selon une règle bien établie, rejet de la proposition de Jacques Bascou. En effet, les délibérations  sont prises à la majorité absolue des suffrages exprimés, de sorte que lorsque le partage des voix est établi au scrutin secret, la voix du président n’étant pas prépondérante, on ne peut constater de majorité absolue. Conséquemment, la proposition est rejetée. De sorte que le deuxième vote, dans les mêmes conditions, où la majorité à basculé en faveur du crématorium, est… nul ! On ne revote pas dans la foulée sur une délibération préalablement rejetée ! Le feu n’est donc pas encore éteint, me semble-t-il, s’agissant de ce crématorium. Au contrôle de la légalité, au préfet donc, d’agir !

Mais quelle image donnée aux habitants de ce territoire, tout de même ! Un élu de la majorité du Grand Narbonne osant même cette remarque “ça fait plus de 10 ans qu’on étudie ce dossier”. Un résumé de cette absurde compétition avec la Ville et son four, comme sur d’autres affaires, qui ressemble à ces enfantillages de cours de récréation du style : “c’est à moi, j’suis le premier à l’avoir dit !” Chacune des parties pariant sur le fait que la première à réaliser son crématorium éliminera de fait le projet de la seconde. Et ce spectacle donné en plein “dégagisme” des partis et de leur légitimité… Comme si on voulait donner raison aux “Gilets Jaunes”. Irresponsable ! “De loin”, en effet, l’électeur-contribuable n’est pas  censé savoir laquelle des deux collectivités est la mieux à même de construire et gérer cet équipement, Ville ou Agglo*, et selon quel mode : régie ou délégation de service public. Il constate !…

* L’Agglo étant toutefois, objectivement, le niveau le plus conforme…  

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales et Agglo2020 : L'accès à la ressource en eau et son usage, quelle stratégie ?

Narbonne ! Municipales et Agglo2020 : L'accès à la ressource en eau et son usage, quelle stratégie ?

  La préfecture de l’Aude a intensifié ses mesures de restrictions dans la lutte contre la sécheresse. (©Pixabay)  Discussion, hier, sur un trottoir, avec un candidat aux prochaines électio[Lire la suite]
Carnet : quatre notes  en passant…

Carnet : quatre notes en passant…

  Carnet : 2 Septembre. Le monde est une étrange et cruelle chose : le danger et la mort y sont partout. Nous l’habitons fort heureusement en aveugle, le parons quotidiennement d’illusions.[Lire la suite]
Arrêtés municipaux anti-pesticides et manipulation juridico-politique…

Arrêtés municipaux anti-pesticides et manipulation juridico-politique…

    Par une ordonnance du 27 août 2019, le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a suspendu l’exécution de l'arrêté du maire de Langoët, arrêté municipal réglementant [Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : "Un rassemblement des forces de gauche", vraiment ?

Municipales2020 à Narbonne : "Un rassemblement des forces de gauche", vraiment ?

    Voilà c'est fait ! La plate-forme entre le PS et le PCF, surtout, et les Verts de EELV, Nouvelle Donne, J'aime Narbonne et le MCN (Mouvement Citoyen Narbonnais), dont j'évoquais [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Où en est-on de l'union de toutes les gauches ?

Narbonne ! Municipales2020 : Où en est-on de l'union de toutes les gauches ?

    Où en est-on de l'union de toutes les gauches dans ma petite cité ? La question n'est pas théorique : le PS et son chef de file, pour les municipales, Nicolas Sainte Cluque, comme le [Lire la suite]
Ma rentrée des classes !

Ma rentrée des classes !

  Rentrée des classes aussi pour moi ! 16h30 devant l’école Léon Blum à attendre Mila, 7ans. Sourires discrets et complices échangés avec des parents — et grands parents, nombreux ! La plupart [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio