Au Grand Narbonne, le feu couve encore sous son crématorium…

     

C’était jeudi au conseil communautaire ! Comme prévu la délibération à l’ordre du jour portant création d’un deuxième crématorium a mis le feu aux poudres. Le groupe d’Henri Martin, celui de Didier Mouly et des conseillers « volants » se sont retrouvés dans le secret des délibérations pour trancher dans le vif (façon de parler !). À la sortie égalité parfaite ; et donc, selon une règle bien établie, rejet de la proposition de Jacques Bascou. En effet, les délibérations  sont prises à la majorité absolue des suffrages exprimés, de sorte que lorsque le partage des voix est établi au scrutin secret, la voix du président n’étant pas prépondérante, on ne peut constater de majorité absolue. Conséquemment, la proposition est rejetée. De sorte que le deuxième vote, dans les mêmes conditions, où la majorité à basculé en faveur du crématorium, est… nul ! On ne revote pas dans la foulée sur une délibération préalablement rejetée ! Le feu n’est donc pas encore éteint, me semble-t-il, s’agissant de ce crématorium. Au contrôle de la légalité, au préfet donc, d’agir !

Mais quelle image donnée aux habitants de ce territoire, tout de même ! Un élu de la majorité du Grand Narbonne osant même cette remarque « ça fait plus de 10 ans qu’on étudie ce dossier ». Un résumé de cette absurde compétition avec la Ville et son four, comme sur d’autres affaires, qui ressemble à ces enfantillages de cours de récréation du style : « c’est à moi, j’suis le premier à l’avoir dit ! » Chacune des parties pariant sur le fait que la première à réaliser son crématorium éliminera de fait le projet de la seconde. Et ce spectacle donné en plein « dégagisme » des partis et de leur légitimité… Comme si on voulait donner raison aux « Gilets Jaunes ». Irresponsable ! « De loin », en effet, l’électeur-contribuable n’est pas  censé savoir laquelle des deux collectivités est la mieux à même de construire et gérer cet équipement, Ville ou Agglo*, et selon quel mode : régie ou délégation de service public. Il constate !…

* L’Agglo étant toutefois, objectivement, le niveau le plus conforme…  

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    2 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
  • Deux, trois remarques sur les législatives 2022 dans l’Aude, et ailleurs…
      Lu.20.6.2022 Dans mon département : l’Aude, sur les trois députés sortant LREM, seul celui de la deuxième circonscription (celle où je vote) Alain Perea, était en lice au second tour face à un […]
    4 commentaires
  • Des chats et des hommes !…
        Sa. 6..6.2022 Quand j’ai été interpellé par cette dame d’un âge moyen fraîchement permanentée et bourgeoisement mise dans ce hall d’entrée d’un magasin alimentaire, j’ai tout d’abord […]
    2 commentaires
%d blogueurs aiment cette page :