Contre-Regards

par Michel SANTO

Au Grand Narbonne, le feu couve encore sous son crématorium…

     

C’était jeudi au conseil communautaire ! Comme prévu la délibération à l’ordre du jour portant création d’un deuxième crématorium a mis le feu aux poudres. Le groupe d’Henri Martin, celui de Didier Mouly et des conseillers “volants” se sont retrouvés dans le secret des délibérations pour trancher dans le vif (façon de parler !). À la sortie égalité parfaite ; et donc, selon une règle bien établie, rejet de la proposition de Jacques Bascou. En effet, les délibérations  sont prises à la majorité absolue des suffrages exprimés, de sorte que lorsque le partage des voix est établi au scrutin secret, la voix du président n’étant pas prépondérante, on ne peut constater de majorité absolue. Conséquemment, la proposition est rejetée. De sorte que le deuxième vote, dans les mêmes conditions, où la majorité à basculé en faveur du crématorium, est… nul ! On ne revote pas dans la foulée sur une délibération préalablement rejetée ! Le feu n’est donc pas encore éteint, me semble-t-il, s’agissant de ce crématorium. Au contrôle de la légalité, au préfet donc, d’agir !

Mais quelle image donnée aux habitants de ce territoire, tout de même ! Un élu de la majorité du Grand Narbonne osant même cette remarque “ça fait plus de 10 ans qu’on étudie ce dossier”. Un résumé de cette absurde compétition avec la Ville et son four, comme sur d’autres affaires, qui ressemble à ces enfantillages de cours de récréation du style : “c’est à moi, j’suis le premier à l’avoir dit !” Chacune des parties pariant sur le fait que la première à réaliser son crématorium éliminera de fait le projet de la seconde. Et ce spectacle donné en plein “dégagisme” des partis et de leur légitimité… Comme si on voulait donner raison aux “Gilets Jaunes”. Irresponsable ! “De loin”, en effet, l’électeur-contribuable n’est pas  censé savoir laquelle des deux collectivités est la mieux à même de construire et gérer cet équipement, Ville ou Agglo*, et selon quel mode : régie ou délégation de service public. Il constate !…

* L’Agglo étant toutefois, objectivement, le niveau le plus conforme…  

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio