Contre-Regards

par Michel SANTO

Et de deux crématoriums ! avec celui du Grand Narbonne ? Au feu… aux fous !

Jeudi 6, le conseil communautaire du Grand Narbonne va examiner et délibérer sur de nombreuses « affaires » concernant la « vie » économique et sociale, notamment, de l’agglomération narbonnaise. Curieux et intéressé je jette un rapide coup d’oeil sur l’ordre du jour,  pour littéralement tomber – de ma chaise aussi, en l’occurrence ! – sur deux projets de délibération concernant la création d’un crématorium, et son mode de gestion (en régie !), par le Grand Narbonne, sur la commune de Montredon des Corbières.

Un crématorium à Montredon qui viendrait s’ajouter à celui précédemment programmé par la Ville de Narbonne. Et de deux ! dans une agglomération d’un peu plus de 100 000 habitants et sur des sites distants d’une vingtaine de kilomètres à peine ; et bien évidemment impossibles à « saturer » économiquement et financièrement. Sauf à considérer que le taux de mortalité et la demande d’incinération atteignent ici des niveaux démentiels – si je puis dire ! Je le confesse, ce  deuxième « four » proposé au vote des conseillers communautaires, qui serait érigé, non sans humour – noir ! – dans une zone d’activités consacrée à la « santé », a mis le feu à mon esprit. Une  brusque montée de température intellectuelle qui, heureusement, m’a projeté dans ces sphères de l’imagination où des bûchers délirants soulagent les plus noirs desseins. Lire cela, en effet, qui plus est dans un contexte de révolte fiscale et sociale s’apparente – je retiens mes mots ! –  à une forme consternante de provocation politique et sociale aussi gratuite (façon de parler en l’occurrence !) qu’irresponsable. L’ambiance risque donc d’être électrique demain. Et la sagesse serait que les conseillers brandissent un maximum de « cartons jaunes » – c’est la couleur de saison –, afin d’enterrer, provisoirement, en le sortant de l’ordre du jour, ce deuxième projet de crématorium…  Il n’y a pas le feu, que je sache !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Narbomartius

    |

    Si j’ai bonne mémoire le projet du Grand Narbonne était assez ancien. La mairie aurait-elle réussi à être plus rapide sur ce coup-là ?
    J’espère que le Grand Narbonne n’a pas une salle de spectacle dans ses projets !!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ben oui ! Et j’ajoute que les opposants, dont J.Bascou, lui-même, président du Grand Narbonne, n’a pas voté contre la décision de Narbonne …

      Reply

  • Avatar

    MARTINEZ

    |

    Les grands esprits se rencontrent ,je suis étonné qu’ils n’aient pas décidé , par mesure d’économie, d’utiliser le bâtiment de « feu » Aspirateur.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

      Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier, des martinets  signaient de noires arabesques. Plus bas, des hirondelles virevoltaient j[Lire la suite]
Mais qui parle enfin d'Europe !

Mais qui parle enfin d'Europe !

      Finalement l'Europe n'est pas le sujet de cette campagne électorale. Partis et Médias rejouent vainement la présidentielle. Et la seule question posée est qui de Macron ou [Lire la suite]
Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Aux aurores, fou rire, en apprenant que le Grand Narbonne, devenu « territoire d’industrie », alors qu’il n’en possède pas, se lançait dans une opération pilote : "adoptez deux poules et réduisez vos[Lire la suite]
Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

          Quel titre, et quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! 100 millions d'euros pour dynamiser son territoire et ses industries. Vraiment ? Non, évidemm[Lire la suite]
Sans titre : des notes venues en vrac… Quoique !

Sans titre : des notes venues en vrac… Quoique !

    Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux militaires tués au Burkina Faso ont eu droit à un hommage national aux Invalides ce mardi 14 mai à 11 heures. Ils ont égalemen[Lire la suite]
On n'a jamais le dernier mot avec une page …

On n'a jamais le dernier mot avec une page …

  Passer une heure à écrire un billet. Le relire, corriger les fautes d’orthographe et d’accord ; chasser les clichés… Le publier. Puis sortir ; marcher à l’estime, sans plan ! En route, bru[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :