Contre-Regards

par Michel SANTO

Avec François et Valérie, tous à la Lanterne !

 

 

 images-copie-5.jpeg

 

 

Ouf, enfin à la Lanterne ! Ah, ça ira, ça ira… chante Valérie, dans le Parisien, ce matin. Qui nous l’éclaire, en ombre chinoise, sur les studieuses vacances d’elle et François : ” Cette année, il a prévu, en plus de ces rendez-vous téléphoniques, de répondre lui-même à quelques lettres de Français. Il en reçoit cinq mille par mois, c’est beaucoup, mais il tenait à en lire le plus grand nombre ” . On l’imagine, comme au temps jadis, quand les dames se plaçaient dans les lanternes de la Grande Chambre pendant que le roi tenait un lit de justice, l’assister dans ce titanesque labeur épistolaire. Une harlequinade ! Ségolène nous contait fleurette et chabichou, Valérie veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. On se croirait dans ” Jours de France “, quand ceux du château voulait faire simple, peuple et pour tout dire normal…images d’une épouvantable vulgarité. Le monde de la politique étant une lanterne magique, j’y verrais plutôt François parcourant les allées d’un parc du même nom, en plein jour, un falot rose à la main, déclarant à ceux qui lui demanderaient ce qu’il fait : « Je cherche la croissance » ( variante: ” je cherche une inversion de courbe ” )

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    pibouleau

    |

    Mordant mais au combien justifié !

    Moi (homme qui se veut de gauche), j’en suis navré 

    Reply

  • Avatar

    sigismonde

    |

    harlequinade dans le sens ballet  – pas de deux-

    ou arlequinade dans le sens bouffonnerie.

     les deux peut être ??

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Bien vu, Claude ! Quel plaisir d’être ainsi lu…

    Reply

Laisser un commentaire