Contre-Regards

par Michel SANTO

Les Vrais Finlandais aux portes du pouvoir.

 

 

 

 

 

 

Le lendemain des élections cantonales, le 23 mars précisément, j’écrivais ceci : “C’est dire que loin d’être un phénomène conjoncturel et spécifiquement français, la montée des conservatismes culturels et politiques a une dimension mondiale que le FN, entre autres, ici, exprime et exprimera encore durablement dans notre champ politique en l’absence d’un véritable sursaut républicain. Croire qu’en recentrant le discours et l’offre politique sur la gestion des déficits et la relance de l’économie et de l’emploi la bulle « Marine » se dégonflera, c’est se tromper dramatiquement sur les raisons de son expansion. Mais n’est-il pas déjà trop tard, pour 2012 ?”

 

Et aujourd’hui, je constate, qu’en Finlande, les conservateurs, membres de l’alliance gouvernementale sortante, ont remporté une victoire étriquée aux législatives où les nationalistes ont réalisé une percée historique en devenant la troisième force politique du pays. Sur les 200 sièges du Parlement, la commission électorale en a octroyé 44 à la Coalition nationale (conservateurs), 42 au Parti social-démocrate (SDP) qui était dans l’opposition et 39 aux nationalistes de droite Vrais Finlandais. Un résultat , pour un parti qui défend les mêmes thèses que le FN de Marine Le Pen, supérieur à celui que leur avaient laissé espérer les sondages.

 

Diagnostic confirmé! Et maintenant, saurons nous réagir?

 

 

Touche pas à ma niche ! Protégeons nos gamelles !

C’est Jérôme Cahuzac, le Président P.S de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, qui résume le mieux ce que serait la politique fiscale de ses amis en 2012 : « Nettoyer les niches fiscales pour harmoniser les assiettes. » Une formule piquée dans la charte de la S.P.A ! A une nuance près, cependant. S’agissant de canidés se gavant de copieuses pâtées d’exonérations d’impôts, des gamelles eussent été plus appropriées. Mais quel chantier ! Chaque français ou presque possédant sa niche, l’effort à consentir pour karchériser cet immense parc  canin, nécessitera une mobilisation sans précédent. Sans compter les risques de vilaines morsures. Quant aux gamelles et à leur harmonisation souhaitable ( Un seul format, monocolore ), on imagine d’ici la gueule d’un Doberman devant une pâtée de Teckel !!! Et prédire un chenil fiscal en perpétuel concert d’aboiements : « Touche pas à ma niche ! Protégeons nos gamelles ! »

A Nantes, il ne pleut pas toujours!

   

A Nantes, trois des six salariées de l’espace Simone-de-Beauvoir ont fait grève hier, à l’occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes. Leurs raisons : leur employeur, une association de militantes féministes, «n’applique pas en interne les valeurs qu’elle défend à l’extérieur». Temps partiel «subi» et salaires insuffisants, notamment.

Du côté de la direction, Michèle Frangeul, la présidente de l’espace Simone-de-Beauvoir, financé à 80 % par la mairie, rétorque : «Cela revient à dévoyer le sens de cette journée, où l’on défend les droits universels des femmes.»

 

En d’autres termes, «mettez nos valeurs sous le paillasson et défendez les chez les autres». La version nantaise du célèbre slogan sartrien : «l’existentialisme est un humanisme». Et un exemple philosophique de la «mauvaise foi» si brillamment exposé par Jean Paul dans son célébrissime texte, le «garçon de café».

 

A Nantes, il ne pleut pas toujours. On se lâche parfois…Et une petite lueur de «vérité» éclaire les âmes…

Mais jusqu’où iront-ils?

Quatremer


Trouvé ceci dans l’excellent blog « Les coulisses de Bruxelles » de Jean Quatremer : «Toute honte bue, les conservateurs et les socialistes du Parlement européen, qui détiennent la majorité absolue à eux deux, ont voté aujourd’hui, en commission des budgets, une augmentation de 1500 euros de l’enveloppe mensuelle destinée à payer leurs assistants, enveloppe qui se monte déjà à 19.709 euros par mois.”

Articles récents

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio