Contre-Regards

par Michel SANTO

Valls ne cligne jamais des yeux!

imgres-copie-2.jpeg

Manuel Valls vient de l’Europe du Sud, et du Nord de l’Espagne. Son atavisme catalan explique son côté raide et hautain. À Barcelone, on n’aime guère les espagnolades à la mode andalouse; les joueurs de castagnettes non plus! On y affirme sa puissance, son ambition aussi.  «L’ esprit» de ce peuple, qui se veut une nation et voudrait être un Etat, est teuton ! C’est à Aix-la-Chapelle, en 1980, que se rendit Jordi Pujol, lorsqu’il devint président de la Generalitat de Catalogne. Et de s’exclamer devant le tombeau de l’empereur: «Charlemagne, tes Catalans sont de retour !». Hier, à Berlin, pour célébrer le cinquantenaire du traité de l’Elysée, j’eusse aimé, à la place de François, voir Manuel dans les bras d’Angela. Olé ! 

L’année politique 2012 en quatre lignes !

 

 

Cope--et-Hollande.jpeg

 

Au bilan politique de l’année 2012, retenons l’élection à la Présidence de la République d’un ancien et mol secrétaire du PS, par ses camarades moqué, et la défaite prématurée, à cette même élection en 2017, de l’actuel et fol Président de l’U.M.P, par ses compagnons tué. Si le talent suffisait pour faire d’un politicien un homme d’Etat confirmé, cela, depuis longtemps, se saurait. 

Je suis discriminé!

477111_dominique-bertinotti-ministre-deleguee-a-la-famille.jpeg

Madame Dominique Bertinotti est un (ou une !) membre (membreuse!) du gouvernement de la République que personne ne connaît. Voulant sans doute être (enfin!) remarquée, elle a prononcé, il est vrai à propos du mariage gay, à l’Assemblée nationale, le 18 décembre 2012, cette phrase qui vaut définition irréfutable et définitive de la différence et de la discrimination réunies : “Quand une différence fait qu’on ne peut avoir les mêmes droits, j’appelle cela une discrimination”. Seraient ainsi discriminés ma voisine de 85 ans, cardiaque, à qui l’on interdirait la pratique intensive du Fitness, ma petite fille d’un an, que j’ai privée de foie gras à Noël, le voleur de vieilles dames, qu’on a privé pour un temps de liberté et mon ami Jérôme de ne pouvoir faire du ski sur les pentes caillouteuses de la Clape. Quand les mots perdent leurs sens, la pensée devient folle! La réciproque est tout aussi vraie…