Contre-Regards

par Michel SANTO

« Fake news » à la sauce narbonnaise, notamment…

Il est maire  et vice-président d’une communauté d’agglomération (le Grand Narbonne). Socialiste hollandien de la stricte observance, il pleure au quotidien son héros déchu et promet tous les jours son nécessaire retour. Sans savoir avec qui, ni comment, d’ailleurs ! Mais depuis l’assassinat politique de François par ses propres « amis » de parti, ignorant ces derniers, il ne cesse de tempêter sur les réseaux sociaux contre… Emmanuel Macron (et le député d’en Marche élu contre la candidate du PS, grâce à de nombreuses voix de gauche pourtant).

Adelyne, ma boulangère, mon amie, à l’heure où blanchit la campagne, partira…

 

   

Dimanche, 24 décembre, à 15 : 09, dans ma boîte de réception, je reçois ce message : « Demain dès l’aube, à l’heure ou blanchit la campagne, je partirai… C’était ce matin du 24 décembre, éreintée par la maladie qui me ronge, j’ai décidé de vous dire au revoir. Je vous embrasse tous très fort. Adelyne ».

Jacques Bascou et Didier Mouly : C’est la magie de Noël !?

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :

 
   

C’est la magie de Noël !

 
 

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Ça roule et tangue dans la majorité de Jacques Bascou au Grand Narbonne !

     

            Photo Passelac & Roques Architectes

   

C’est toujours lors de débats sur de « petits dossiers » (sans grands enjeux financiers) que s’expriment souvent, et de manière toujours inattendue, de fortes contradictions (et arrière-pensées) politiques. La Communauté d’Agglomération du Grand Narbonne n’échappe pas à cette règle, que j’ai maintes fois constatée dans le fonctionnement des collectivités publiques (Région, Département etc.) Ainsi, lors du dernier conseil communautaire, s’est produit un évènement politique d’apparence futile, mais néanmoins très révélateur des très fortes tensions  politiques à l’oeuvre au sein même du groupe majoritaire de l’assemblée présidée par Jacques Bascou.

Narbonne ! Mais qui réfléchit aux conséquences de l’externalisation de ses « services publics » ?

     

Voilà, c’est fait ! Le siège du Grand Narbonne (et les services) va quitter le centre ville pour s’installer à sa périphérie (au sein d’une zone d’activités – et commerciale). Jeudi dernier, Jacques Bascou, son président a évoqué en effet l’achat des bâtiments (et des parkings) de la CCI, pour un déménagement complet en 2020. Certes les arguments qui plaident en faveur de cette opération ne manquent pas : étroitesse des locaux de l’actuel siège (celui de l’ancienne Banque de France); espaces peu fonctionnels etc.

De cela je ne discuterai pas pour plutôt mettre l’accent sur un point rarement évoqué dans ce genre de transfert d’activités de services : à savoir l’impact sociétal et économique sur des villes menacés par la dépression économique et sociale de leurs centres historiques.

Articles récents

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]
Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :         Lire aussi : "À Narbonne, comme ailleurs, des librairies indépendantes de centre-ville menacées…" en cli[Lire la suite]
Bruxelles, formes d’une ville en forme…

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

    Marie Demunter et Laurent Bonneau publient Bruxelles, un livre de photos et dessins dont le sujet est la capitale de la Belgique et de l’Europe. On avait déjà vu Laurent Bonneau[Lire la suite]