Contre-Regards

par Michel SANTO

Chez les Verts, la conquête du pouvoir est aussi une affaire de couples…

emmanuelle_cosse_pays_sipa

Pour comprendre les manoeuvres politiciennes d’Europe Ecologie – Les Verts (EELV) et de ses cadres dirigeants, encore faut-il savoir que ce parti est d’abord un parti de couples. Dany Cohn-Bendit parlait, fin septembre, des « couples terrifiants qui règnent sur Europe Ecologie ». On ne sait pas s’ils sont effrayants, mais ils pèsent assurément sur la vie interne du parti. Une stratégie originale, aussi, accessoirement , pour faire carrière et contourner les règles concernant le cumul des mandats. Prenons quelques exemples.

Emmanuelle Cosse, la nouvelle promue au ministère du Logement, anciennement vice-présidente de la région Ile-de-France, et secrétaire national des Verts partage la vie de Denis Baupin, le vice-président de l’Assemblée nationale, avec lequel elle est mariée depuis juin 2015. Son collègue, Jean-Vincent Placé, qui fut président du groupe EELV au Sénat, a vécu en couple avec Cécile Duflot quand elle devient secrétaire nationale des Verts en 2006, pour se séparer quelque temps plus tard. Ensuite, le même Placé, partage sa vie avec Éva Sas, députée EELV de la septième circonscription de l’Essonne et trésorière de son parti; ils sont séparés depuis 2014. Éva Sas qui fut aussi l’ancienne compagne de Pascal Canfin, ministre délégué au Développement du gouvernement Ayrault, pour être  nommé depuis directeur général du WWF France, dont il prend la tête le 6 janvier 2016. Au palais Bourbon, Barbara Pompili, qui était coprésidente du groupe écologiste, élue de la Somme, jusqu’à sa démission des Verts, était (est?) la compagne de Christophe Porquier, anciennement vice-président de la région Picardie et membre du conseil national de la transition écologique. François de Rugy, qui était son alter ego à la tête du groupe écolo à l’Assemblée, vit en union libre avec Emmanuelle Bouchaud, anciennement vice-présidente de la région des Pays de la Loire. Vie privée et vie militante sont tellement imbriquées chez les écolos, qu’on y raisonne souvent en termes de couples jusque dans la préparation du congrès. C’est dire… Je sais bien que cette “entrée” dans l’analyse de la politique suivie par le premier cercle des Verts peut paraître triviale, mais elle me semble éclairer aussi, en partie, comment se construisent des stratégies, dans ce mouvement, dans la conquête de positions de pouvoir au sein de l’appareil d’État…

Voir aussi mon billet précédent :  Emmanuelle Cosse a des principes: elle s’y assoit dessus!

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (8)

  • Avatar

    Martine Réunion

    |

    Bonjour Michel,

    Très intéressant et sans doute méconnu du plus grand nombre !!!

    Bon week-end.

    Reply

  • Avatar

    Polo

    |

    Michel Santo,
    Pour les multi élus de tous les partis la parité offre des avantages qui sont multipliés par la non progressivité de leurs impôts.
    Est ce vraiment ça la politique?
    Pauvre France

    Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Je crois que pour réussir en politique il faut être maître dans la technique du tuyau de poêle et avoir les aptitudes pour se produire dans un lupanar . Oui pauvre France .

    Reply

  • Avatar

    Alphonse Martinez

    |

    Honneur ,dignité ,,ces mots ont-ils un sens chez ces ambitieux ??

    Reply

  • Avatar

    Judith Capelier

    |

    On pourrait faire un article similaire sur les autres partis… notamment le FN

    Reply

  • Avatar

    Le Maître Gérard

    |

    L’écologie c’est une affaire de familles comme leur politique les unions sont de courte durée et varient beaucoup,
    Abandons, trahisons, je t’aime moi non plus…Dallas, Les Feux de L’Amour….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

      Jeudi dernier, notre Alphonse, qui se présente modestement, à lui tout seul, sous l'étiquette "Je suis Narbonne", nous invitait à trinquer "en toute convivialité" dans [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :