Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Grande Région LRMP. Régionales2015: la fusion commence par l’addition des transports ferroviaires

imgresimgres-1À trois mois de la fusion, les deux régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont toutes les deux présentées les nouveaux tarifs en vigueur sur leurs lignes de TER respectives. Très différentes! Explications de Martin Malvy: « La tarification des TER est un exercice extrêmement difficile qui dépend des conventions signées avec la SNCF. Jusqu’à maintenant, les conventions de Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées étaient décalées dans le temps. Nous avons délibéré pour qu’elles soient toutes les deux terminées en 2016 et qu’une nouvelle négociation commune démarre cette année-là. En attendant, il est normal, et judicieux, que des expérimentations soient menées. Une étude approfondie de ces retours d’expérience permettra d’établir la future convention avec la SNCF. »

Première partie indiscutable, au plan technique, mais la seconde irrecevable. Expérimenter, sur moins d’un an, ce genre d’offre, en étudier les avantages, les inconvénients et le rapport qualité de service/coût, n’est tout simplement pas sérieux. La sagesse eût voulu qu’on laissât les choses en l’état jusqu’à la signature d’une seule convention harmonisée en 2017. En réalité, la raison de cette opération de communication menée par les deux Régions séparément est politique et électorale. À la veille des régionales de décembre, il s’agit d’attirer l’attention des électeurs sur les réalisations respectives de leur majorité présidée par un… socialiste. Procédé classique, mais qui risque de se retourner contre leurs promoteurs. Comment, en effet, faire croire, dans ces conditions, que la nouvelle assemblée régionale va pouvoir travailler dès le début de l’année 2016 à l’harmonisation des politiques en matière de transport ferroviaire? Et comment expliquer aux électeurs que la fusion des deux régions ne se résume pas, comme ces deux campagnes de communication disjointes et à gros budgets le montrent lourdement, à leur simple addition?…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

    L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lie[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :