Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Des cantonales 2015 baroques à souhait…

grand NarbonneDécidément , dans le Grand Narbonne, rien ne se passe comme partout ailleurs. À ma connaissance, en tout cas, et pour les seules cantonales de 2015. Qu’on en juge! N’apprend-t-on pas, en effet, qu’Henri Martin, le maire de Port la Nouvelle, qui, depuis qu’il n’est plus adhérent de l’UMP est néanmoins resté “divers droite”, tout en assurant, avec ses voix, la majorité constituée par Jacques Bascou, le président sortant socialiste du Grand Narbonne, battu lors du renouvellement de son mandat de maire de Narbonne… N’apprend-t-on pas, disais-je, qu’il allait, à la grande surprise de tous, “faire couple” avec la porte parole du groupe dit d’ouverture de l’Agglo, madame Christiane Théron, groupe emmené par le plus virulent opposant de Jacques Bascou, à savoir Didier Mouly. Une situation baroque à souhait, on en conviendra aisément. D’autant que le “patron” UMP et maire de Leucate, Michel Py, présidant lui aussi un autre groupe d’opposition, mais plus constructif semble-t-il, leur a apporté absolution et bénédiction… Si on devait résumer, on dirait que le vice-président du Grand Narbonne, de droite, Henri Martin, et fidèle soutien de Jacques Bascou, de gauche, fait l’objet de l’appui de tous les groupes de l’Agglo. Bon, il aura bien en face un couple estampillé PS, mais on ne le voit quand même pas bénéficier, le couple en question, d’une présence clairement affichée, à ses côtés , de leur camarade de parti Jacques Bascou… À ce niveau de sophistication politique, il faut bien le reconnaître, les acteurs narbonnais s’élèvent à des hauteurs jésuistiques jamais atteintes en ces terres prétendument cathares…

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

Laisser un commentaire