Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Sigean’

Un roman noir de G.J.Arnaud en “Narbonnaise” : “Les jeudis de Julie” !

Sans titre

Sigean est une commune à une vingtaine de kilomètres au sud de Narbonne. Vers 1970, employée dans l’immobilier, Marie Lacaze habite une maison au bord de l’étang  à l’écart du centre de Sigean, avec sa fille Julie. Noël, l’époux de Marie, est décédé cinq ans plus tôt ; leur aîné Simon est mort à l’âge de douze ans. Marie reste en contact avec Germaine Marty, la sœur de son mari, qui élève seule sa fille Gilberte, étudiante dans le social. Elle laisse une grande liberté à Julie, âgée de dix ans, qui aime flâner aux abords de l’étang. Le jeudi est encore le jour de repos des écoliers.

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Le risque inondation transféré au Grand Narbonne va-t-il provoquer une “crue” fiscale?

maxnewsworldthree955362

Inondations à Bordeaux le 13 février 2016 © Maxppp


Voilà un transfert de compétences (1) vers le Grand Narbonne, très intéressant. De quoi s’agit-il? De la gestion des milieux aquatiques et de la  prévention des risques d’inondations. Actuellement, elle est gérée, pour ce qui concerne le bassin de la Berre et du Rieu, par un syndicat mixte. Un syndicat dont le budget est alimenté par les contributions des communes membres, dont Sigean.

Inondations: comment l’Aude fait face. Un reportage de Guillaume Mollaret.

Cet automne, la façade méditerranéenne française a été touchée par une quinzaine d’épisodes de pluies diluviennes. Durement éprouvées, les populations apprennent à vivre avec le risque. Ci dessous le reportage de Guillaume Mollaret, publié dans le Figaro (son édition abonnés):intemperies14h45

«Tu veux une nouvelle carte de visite d’expert d’assurés ou je la mets à la poubelle?» Danielle Mallet n’y va pas par quatre chemins pour dire ce qu’elle pense. Quelques secondes auparavant, cette adjointe au maire de Portel-des-Corbières (Aude) venait de renvoyer, courtoise et ferme, ce professionnel chargé de défendre les intérêts d’un assuré face à l’expert de sa propre assurance. «Des vautours!», résume la pétillante grand-mère, sans autre forme de procès. Proprement chassé de la mairie, notre expert d’assuré ne devrait cependant pas chômer…

Articles récents