Chronique de Narbonne. Des statues et une stèle sous la seule lumière de la voute étoilée…

1576919189

C’est la rentrée politique et sociale. Elle s’annonce caniculaire. Dans ma petite ville, qui se veut grande, aussi. Le feu qui éclairait le buste de Louis Madaule, le maire  socialiste qui ouvrit une route à travers le massif de la Clape pour accéder à la mer et créer Narbonne-Plage, vient d’être éteint. Nous ne pourrons donc plus nous y rendre en pèlerinage, la nuit tombée, quand dorment les hirondelles. Ce que n’ont jamais fait, à ma connaissance, les militants d’aujourd’hui qui, ce matin, s’enflamment. Comme les statues en pied de Ernest Ferroul et Hubert Mouly, la stèle de Louis Madaule sera désormais éclairée par l’infinie beauté de la voute étoilée. Sa lumière est supérieure à celle des hommes. Qu’on le laisse donc reposer en paix!

Photo et texte dans le Midi Libre (ici)

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    elle

    |

    Voilà une occasion de rêve pour notre opposition locale de prouver sa valeur : réduire l’empreinte énergétique, territoire à énergie positive sont les projets d’avenir du moment pour le grand narbonne. Sur les 500 000 euros rapporté par Jacques Bascou de Paris, il doit être possible de financer des lampes solaires pour tous les monuments de la ville !!!! Ou en tout cas pour celui de Louis Madaule. En attendant les bornes électriques pour recharger les voitures. J’adore la politique de ma ville ! Et ce billet est tout en finesse.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    2 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
  • Deux, trois remarques sur les législatives 2022 dans l’Aude, et ailleurs…
      Lu.20.6.2022 Dans mon département : l’Aude, sur les trois députés sortant LREM, seul celui de la deuxième circonscription (celle où je vote) Alain Perea, était en lice au second tour face à un […]
    4 commentaires
  • Des chats et des hommes !…
        Sa. 6..6.2022 Quand j’ai été interpellé par cette dame d’un âge moyen fraîchement permanentée et bourgeoisement mise dans ce hall d’entrée d’un magasin alimentaire, j’ai tout d’abord […]
    2 commentaires
%d blogueurs aiment cette page :