Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Nos parlementaires draguent le “merlan” quand le pays perd la tête…

internetonyva


Avec un poil de retard sur leurs confrères, La sénatrice Gisèle Jourda et le député Jean-Paul Dupré se sont fait l’écho des inquiétudes des perruquiers audois. Nos friseurs se font un sang d’encre et des cheveux blancs, paraît-il. La cause ? Noé (pour « nouvelles opportunités économiques » ou Macron 2), qui pourrait les couler. Les merlans ne seraient plus soumis en effet à une qualification obligatoire. C’est un métier proteste leur syndicat professionnel. Un métier dangereux ! Et, pour le prouver il veut équiper les parlementaires de ciseaux et de peigne. Une idée audacieuse, pour ne pas dire irresponsable, dans une assemblée où les crêpeurs de chignon font la loi. Tout ça par peur de voir Uber imposer ses « figaro » dans la profession. Ce qui est très tiré par les cheveux. Comme de chercher des totos sur un chauve! En effet, si le brevet professionnel est obligatoire pour un salon, il ne l’est pas pour exercer à domicile, par exemple. Or les auto-entrepreneurs représentent déjà 20 % des coiffeurs. C’est dire que l’ubérisation par le cheveu est déjà en marche. Pendant ce temps nos trains sont aujourd’hui à l’arrêt et nos pompes à sec. Voilà pourquoi Jourda et Dupré, ce même jour, me défrisent. J’attendais d’eux, les lisant dans la presse, qu’ils nous disent ce qu’ils pensent de ce nouveau petit père du peuple moustachu de la CGT qui ne peut pas voir Valls en rose et en teinture. Bref, qu’ils ne coupent pas les cheveux en quatre quand le pays perd la tête. Leur mandat ne tient qu’à un cheveu!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

      Jeudi dernier, notre Alphonse, qui se présente modestement, à lui tout seul, sous l'étiquette "Je suis Narbonne", nous invitait à trinquer "en toute convivialité" dans [Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

      Quatre perles de campagne, arbitrairement sélectionnées, je le confesse : La première, offerte par la porte-parole Verte de Narbonne en Commun : « Concernant l’urgence climatiqu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio