Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: la leçon de Daniel Herrero offerte aux commerçants de la Ville…

Daniel Herrero, est un conférencier, au verbe et au look coloré. Un Antoine le chanteur recyclé dans la promotion de lunettes – avec des épaules, trente kilos en plus, le visage cabossé et des poings à assommer des boeufs.

image_228_image_fr

Aux commençants et artisans qui étaient dans la salle, bien vide, réunis par Didier Mouly pour des Assises les concernant, il a donné des conseils, sans doute rémunérés, d’une grande portée philosophique et pratique pour des « petits patrons » guère habitués à recevoir des leçons de « management » collectif aussi originales que: « Quand on aime ce que l’on fait, on est plus sociable mais aussi plus courageux … À chaque fois que j’ai envoyé 15 mecs sur le ter­rain, qu’ils ont vraiment joué à 15, on est arrivés en demi-­finale. » Une enfilade tarifée de vifs lieux communs relayés par des perles à l’éclat aveuglant du Délégué au Commerce de la Ville dans le genre: « L’idée est qu’on puisse mutualiser les forces vives de la ville au service du commerce de proximité… » (sic) Mutualiser les force vives, bigre! Comprenne qui pourra! Hier, Jacques Bascou nous envoyait dans les étoiles pour vanter l’innovation locale, Didier Mouly, nous entraîne aujourd’hui, si je puis dire, dans les vestiaires d’un stade de rugby pour dynamiser le commerce indigène. À ce propos: d’entraîneur, de rugby, de manager, de coatch … je croyais naïvement que monsieur Delpoux, qui fit carrière lui aussi sur des terrains de rugby, avait été recruté comme directeur de cabinet pour, selon les propres termes de notre maire, faire ce boulot: « Il accompagnera le rayonnement de la ville et occupera un poste de « manager » d’une nouvelle direction transversale des services, mettant en relation le tourisme d’affaire, l’économie, la culture, les sports. Toujours au service de développement économique et du rayonnement (en terme d’image) de Narbonne. » Que ça! Serait-il donc dans les tribunes ou sur la touche? Ça coûte!

   

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Avoir voté pour cette équipe de bras cassés ça fait mal Michel ,le pire est qu’ils sont sans doute fiers de leurs prestations à tel point que pour fêter ça ils sont allés chez « JO » pour faire ripaille et se goinfrer avec des énormes steaks. Vous savez ces belles tranches grillées à point qui ne sont que des sortes de mirages pour les habitués de la place des Cévennes. On a même plus la décence de se cacher . Mais vous avez raison ,à quoi peut bien servir dans cette lourde chaine le dénommé Delpoux ??? Nous sommes tellement nuls à Narbonne que l’on fait appel à des sous traitants ignorants le sujet qu’ils traitent et la spécificité de notre ville mais qui ont compris qu’au royaume des nigauds l’argent n’a pas d’odeur. En fait nous nous trouvons dans un système comparable à une force centripète qui attire tous les renards affamés. Pendants que certains se goinfrent depuis des générations ne laissant derrière eux qu’un vide sidéral nos enfants et petits enfants sont dans la galère . Voyez Michel il y a plusieurs manière d’exprimer ce que l’on ressent et de temps à autre il peut être salutaire d’arracher son bâillon.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Cette année, Michel Py m'a gentiment adressé (comme il le fait régulièrement à chaque rentrée littéraire) le dernier roman de Philippe Jaenada, "La Serpe"  (éditions Julliard), présenté en avant-prem[Lire la suite]
Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]