Contre-Regards

par Michel SANTO

Coupe du Monde de Rugby. Des « robots » bleus sur un tapis vert…

imgres

J’ai abandonné la partie cinq minutes après la reprise du match France Roumanie. Vaincu par un profond ennui. Usé par une première mi-temps laborieuse, pénible… Jeu stéréotypé, sans inspiration, indiscipline et maladresses. Morne pré! Le « staff » est content: match gagné, et un point de bonus. Ce qui a retenu mon attention: un commentaire sur un cadrage de la télévision anglaise. Le personnage visé: l’analyste vidéo de l’équipe de France. Je ne savais même pas que cette fonction existait. Qu’elle était essentielle, que son titulaire passait des heures à décrypter les images d’un match. Des heures à décortiquer la moindre attitude , individuelle ou collective, le moindre geste, le plus petit déplacement…

J’imagine ensuite le travail de synthèse fait autour et sous la direction de Philippe Saint André. Pour punir ou récompenser, mettre au point stratégie et tactique, définir ce qui est attendu de chaque joueur et de tous, pour le prochain match. D’où ce sentiment étrange de voir se déplacer sur une pelouse des « robots » aux gestes attendus. Un sentiment renforcé par des « physiques » fabriqués afin d’en optimiser le produit masse-vitesse, le pouvoir de perforation… Je comprends que l’on ne puisse plus pratiquer un rugby comme au temps des Boniface ou d’un Codorniou. Et loin de moi l’idée d’en promouvoir le retour. L’esprit de ce sport est encore vivace, malgré tous les changements qui l’affectent. Ce que démontrent les joueurs de Nouvelle Zélande en nous faisant vibrer, comme l’autre soir face à l’Argentine. Ils ont certainement eux aussi leur analyste vidéo. La preuve que l’on peut utiliser tous les moyens offerts par la « science » et néanmoins  jouer. Pour notre plus grand plaisir!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Marie Aussilloux

    |

    En effet, épouvantable première mi temps, rattrapage sur la fin grâce à la fatigue des roumains, malgré le score je suis restée sur ma faim
    Mais tel le Phoenix l’équipe de France est capable de se transcender sur un match

    Reply

  • JCLR

    |

    OK pour le constat…….mais je crois que de manière inéluctable, nous nous rapprochons du « Football » Américain qui se joue avec un ballon ovale. Tout y est codifié et planifié !..inodore et sans saveur !! …désolant pour le Rugby que l’on a connu, ce rugby qui nous a tant passionné, que l’on a tant aimé et que l’on voudrait encore tellement chérir.
    Je n’arrive plus à lui lui accorder quelques excuses, ni au sportif et encore moins à son encadrement. Quand notre FFR acceptera-t-elle de faire sa révolution ?? cela devient urgent !!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      C’est exactement cette comparaison avec le football américain qui m’est aussi spontanément venu à l’esprit Jean Claude. C’est aussi ce que j’ai dit ce matin à notre ami Bernard, que j’ai rencontré aux halles de Narbonne…

      Reply

  • Alphonse Martinez

    |

    L’équipe de France est imprévisible et fantasque ; capable de défier les Blacks et aussi s’écraser devant l’Italie . Faut faire avec, nous n’avons d’autre choix que de vivre ce suspence.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Cette année, Michel Py m'a gentiment adressé (comme il le fait régulièrement à chaque rentrée littéraire) le dernier roman de Philippe Jaenada, "La Serpe"  (éditions Julliard), présenté en avant-prem[Lire la suite]
Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]